Alan Dye et d’autres dirigeants d’Apple ont donné des interviews pour parler de watchOS 7, l’Apple Watch, l’iPad Air 4 et le processeur A14.

watchOS 7

Alan Dye, VP of Human Interface Design chez Apple, a parlé de watchOS 7 et de la façon dont la société a conçu et développé la fonction de surveillance du lavage des mains, qui était déjà prévue avant même le déclenchement de la pandémie.

Le dirigeant affirme que, depuis le lancement de la nouvelle Apple Watch et watchOS 7, la société a jusqu’à présent reçu des retours « très positifs » des utilisateurs : « Gardons un œil sur ces choses. Nous sommes occupés à réfléchir à l’avenir, mais jusqu’à présent, il a été agréable d’entendre des commentaires aussi positifs sur tout, des mises à niveau matérielles au reste du travail que nous avons effectué sur watchOS 7. Nous avons également reçu beaucoup d’éloges pour les nouveaux cadrans. »

Lorsqu’on lui a demandé où Apple trouve ses idées et ses fonctionnalités, Dye répond que beaucoup de nouveautés viennent des utilisateurs après la publication des différentes mises à jour : « Souvent, il est nécessaire que nos logiciels soient diffusés dans le monde entier pour découvrir certaines choses ou remarquer des tendances différents modes d’utilisation que nous n’avions pas prévus. »

Dye ajoute qu’Apple avait déjà pensé à intégrer une fonction de surveillance du lavage des mains sur l’Apple Watch : « Une de nos équipes travaillait déjà sur cette fonction, pour comprendre comment faire comprendre à l’appareil si une personne se lave réellement les mains. Le système utilise des capteurs et une reconnaissance sonore de l’eau pour activer la surveillance. Après le déclenchement de la pandémie, nous nous sommes précipités pour finaliser cette fonctionnalité, améliorer l’interface utilisateur et proposer un système qui encourage les utilisateurs à se laver les mains pendant 20 secondes. Nous sommes fiers du résultat obtenu. »

Dans tous les cas, Dye pense qu’Apple aurait proposé une solution similaire même sans la pandémie, mais probablement avec quelques mois de retard.

Les dirigeants d’Apple, Tim Millet et Tom Boger, ont quant à eux parlé du nouvel iPad Air 4 et du futur processeur Apple Silicon pour Mac.

En ce qui concerne l’intégration de Touch ID dans le bouton d’alimentation, Boger a expliqué ce qui suit :

« L’un des objectifs de l’iPad Air était de rendre certaines de ces technologies fantastiques plus accessibles. Ce que nous voulions faire, c’était apporter un nouveau design à l’iPad Air, avec cet écran Liquid Retina étendu de tous les côtés, et nous avons donc décidé de concevoir un Touch ID intégré dans le bouton supérieur. C’était un exploit d’ingénierie vraiment incroyable. »

Millet intervient sur le nouveau procédé 5 nm utilisé pour la puce A14 :

« C’est une grande victoire pour nous car cela nous permet de placer plusieurs transistors dans le même espace. Cet aspect nous permet de fournir plus de fonctionnalités, ce qui, dans de nombreux cas, nous permet également d’améliorer l’efficacité énergétique de l’appareil, car nous avons plus d’espace et pouvons faire fonctionner les horloges individuelles un peu plus lentement à une tension inférieure. Cela se traduit par une consommation d’énergie moindre.

Par exemple, nous pouvons améliorer le GPU, nous pouvons exécuter ces quatre cœurs à une tension plus basse tout en offrant des performances étonnantes. Nous pouvons également prendre ces mêmes transistors et augmenter la tension et augmenter les performances de ce GPU, même sur de courtes périodes de temps lorsqu’un jeu nécessite quelque chose de vraiment vif. »

L’interview complète de Boger et Millet est à retrouver sur le site Web de Relay FM ou sur Apple Podcasts.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom