ByteDance a déposé une nouvelle injonction urgente appelant à la suspension d’un nouvel ordre exécutif émis par Donald Trump. Celui-ci interdirait les téléchargements de TikTok sur l’App Store et le Google Play Store à partir du 27 septembre.

TikTok

Dans le document déposé auprès du tribunal de district de Columbia, ByteDance demande une audience d’urgence pour bloquer l’ordre de la Maison Blanche qui obligerait Apple et Google à supprimer TikTok de leurs magasins d’applications respectifs.

L’administration Trump a en effet publié un nouvel ordre exécutif qui débutera le 27 septembre, étant donné que l’accord entre TikTok et l’américain Oracle et Walmart a été conclu mais pas encore officialisé. Dans le dossier, ByteDance déclare qu’il n’y a pas d’urgence qui justifie « cette nouvelle ordonnance gouvernementale hâtive », en attendant la formalisation de l’accord.

Les termes de l’accord exigent qu’Oracle et ses partenaires reçoivent une participation de 20% dans la nouvelle entité américaine TikTok, les 80% restants étant toujours détenus par ByteDance. Oracle aura également accès au code source de TikTok pour s’assurer que le logiciel n’inclut pas de portes dérobées. Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo a confirmé que la nouvelle société serait “contrôlée par les Américains”, ByteDance n’agissant qu’en tant qu'”actionnaire passif”.

À la suite de l’annonce de l’accord, le secrétaire au Commerce, Wilbur Ross, a retardé la publication du décret de Trump d’une semaine, le portant au 27 septembre. Dans la déclaration d’aujourd’hui, TikTok a déclaré avoir « fait des efforts extraordinaires pour essayer de répondre aux demandes en constante évolution du gouvernement et aux prétendus problèmes de sécurité nationale ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom