Un groupe représentant les médias numériques et plusieurs sociétés de publicité du monde entier ont écrit une lettre ouverte à Apple au sujet d’iOS 14. Ils exhortent le géant de la technologie à engager un dialogue avant d’instituer des changements de confidentialité potentiellement restrictifs.

iOS 14

La lettre, signée par The Partnership for Responsible Addressable Media, répond aux nouvelles politiques d’Apple qui exigent une autorisation dans l’application pour pouvoir suivre anonymement les utilisateurs afin d’afficher des publicités pertinentes.

En particulier, les modifications apportées à iOS 14 s’appliquent aux balises Identifier for Advertiser (IDFA) qui permettent aux annonceurs de collecter des données agrégées sur les utilisateurs sans avoir leurs informations personnellement identifiables. Dans iOS 14, via une fenêtre contextuelle qui apparaît au premier lancement, Apple oblige les applications à obtenir la permission des utilisateurs pour « les suivre via des applications et des sites Web » appartenant à d’autres sociétés.

Dans la lettre, le groupe salue la décision d’Apple de retarder l’introduction de ces fonctionnalités de quelques mois, mais demande en même temps à l’entreprise une réunion urgente « pour profiter de ce délai supplémentaire afin d’initier un processus de collaboration et de répondre aux questions et préoccupations répandues concernant ces changements à venir ».

La coalition affirme partager la vision d’Apple sur la confidentialité des consommateurs, mais ajoute que, sans dialogue, les modifications proposées pourraient avoir un « impact négatif sur les consommateurs et les entreprises » :

« En particulier, nous espérons mieux comprendre la logique spécifique de ces changements, comment ils seront mis en œuvre et quelles mesures pourraient être prises par les spécialistes du marketing, les éditeurs, les développeurs d’applications et d’autres parties prenantes pour garantir la préservation des fonctionnalités critiques.

Les fonctionnalités introduites dans iOS 14 pourraient avoir un impact négatif sur les applications gratuites financées par la publicité, mais également sur les médias et toutes les innovations et la concurrence financées par la publicité. »

Concernant la réunion demandée, le groupe souhaite poser à Apple les questions suivantes :

Comment les annonceurs peuvent-ils limiter la fréquence des annonces sur les appareils Apple?

  • Les applications pourront-elles demander l’activation de l’IDFA ?
  • Quels changements dans la nouvelle politique IDFA ?
  • Apple autorisera-t-elle l’utilisation de l’IDFA à des fins autres que de ciblage ?
  • Quels sont les futurs systèmes de protection de la vie privée que les annonceurs pourraient utiliser pour « toucher des groupes d’utilisateurs partageant des intérêts communs » ?
  • Apple appliquera-t-elle la même politique IDFA à ses applications et services ?

Bien qu’initialement prévu pour iOS 14, Apple a reporté le processus d’acceptation à 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom