Après la contre-attaque d’Apple, le PDG d’Epic Games, Tim Sweeney, a répondu à la demande de dommages et intérêts d’Apple pour rupture de contrat.

Epic Games

Dans un récent tweet, Sweeney affirme que la position d’Apple selon laquelle le litige n’est « rien de plus qu’un simple désaccord sur l’argent » confirme une fois de plus que l’entreprise a perdu de vue les principes fondateurs du secteur technologique. Le PDG d’Epic Games ne précise pas quels sont ces principes fondateurs, mais ajoute qu’Apple « prend position pour la prochaine audience ».

Sweeney a ensuite expliqué que la vidéo « Nineteen Eighty-Fortnite » avait pour seul but de démontrer que c’est désormais Apple « la société omnipotente qui dicte les conditions d’accès des utilisateurs à leurs appareils », comme en 1984 IBM le faisait selon la célèbre publicité Apple. Selon Sweeney, la firme de Cupertino « utilise cette position dominante pour exercer un contrôle sur l’App Store et gagner plus d’argent ».

Le PDG a ensuite réitéré certaines des raisons de la bataille d’Epic Games contre les politiques de l’App Store, déclarant que « les créateurs de contenu ont des droits » et qu’il ne s’agit pas seulement d’une question d’argent, mais d’une lutte fondamentale pour le changement.

En attendant, on apprend qu’Apple pourrait exclure Fornite de l’App Store pendant au moins un an, compte tenu des actions menées par Epic Games.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom