Lors d’une réunion d’entreprise, le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, a décrit l’App Store comme “un outil monopolistique et nuisible pour les clients”.

Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg

Les commentaires de Zuckerberg, qui ont été entendus par 50 000 employés lors d’une webdiffusion, ont été partagés par BuzzFeed News. Selon le PDG de Facebook, Apple “bloque l’innovation, bloque la concurrence et utilise l’App Store pour exploiter son monopole”.

Facebook serait très irrité par le comportement d’Apple ces derniers mois. Tout a commencé lorsque Apple a bloqué l’application Facebook Gaming, lancée début août. En effet, les règles de l’App Store n’autorisent pas la présence d’applications proposant des magasins alternatifs avec un contenu que Cupertino ne peut pas contrôler.

Apple et Facebook ont ​​également eu un autre désaccord en août, après qu’Apple ait refusé de renoncer aux frais pour la fonctionnalité d’événements en ligne payants de Facebook. L’option Événements en ligne de l’application Facebook est conçue pour permettre aux petites entreprises et aux particuliers d’organiser des événements numériques payants auxquels les utilisateurs de Facebook peuvent s’inscrire.

Facebook a demandé à Apple de renoncer à ses frais de 30% pour les événements en ligne ou d’autoriser Facebook à traiter les paiements d’événements avec Facebook Pay, mais Apple a refusé. Cela constituerait une violation de ses directives. Pour cette raison, Facebook, dans une nouvelle mise à jour, avait l’intention d’ajouter une note dans la fonction Événements en ligne qui indiquait qu’Apple avait pris une commission de 30%. Cependant, Apple a rejeté la mise à jour, car elle enfreint une règle de l’App Store qui empêche les développeurs de montrer des informations non pertinentes aux utilisateurs.

Outre les désaccords sur l’App Store, Mark Zuckerberg n’est pas non plus satisfait des changements qu’Apple apporte à iOS 14. Ce firmware pourrait réduire considérablement les revenus publicitaires du célèbre réseau social.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom