L’affaire TikTok est toujours en cours, et une éventuelle vente s’apprêterait à être faite après l’interdiction mise en place par l’administration Trump.

TikTok

Avant l’interdiction, ByteDance avait décidé de nommer l’américain Mayer au poste de PDG de TikTok, peut-être pour tenter en quelque sorte de résoudre le problème avec les États-Unis. Cependant, cette décision s’est avérée inutile et il semble même que le PDG Mayer ait déjà décidé de quitter l’entreprise. En fait, il semble que l’intention du PDG était de faire l’annonce en conjonction avec la vente des opérations américaines de TikTok, mais apparemment, quelque chose a fuité plus tôt que prévu.

Le Wall Street Journal aurait réussi à mettre la main sur une copie de la note du PDG dans laquelle il dit ce qui suit :

« Je comprends que le rôle pour lequel j’ai été choisi, y compris la gestion de TikTok à l’échelle mondiale, sera très différent suite à l’action de l’administration américaine pour pousser à la vente de l’activité américaine. J’ai toujours été concentré sur mon travail au niveau mondial et diriger une équipe mondiale qui comprend TikTok US a été très important pour moi. »

Bien qu’il ne s’agisse que d’un extrait de ce que le PDG aurait dû récemment annoncer, plusieurs membres du personnel de ByteDance ont déclaré qu’ils étaient stupéfaits par la décision de Mayer. Mais sa démission n’est rien de plus que le point culminant de toute l’affaire. En effet, CNBC a rapporté aujourd’hui qu’un accord pour vendre les activités de l’application aux États-Unis, au Canada, en Australie et en Nouvelle-Zélande pourrait être annoncé. déjà la semaine prochaine.

Pour le moment, il semble que les principaux prétendants soient Microsoft et Oracle, mais une décision finale n’a pas encore été prise. À ce stade, nous devons simplement attendre la semaine prochaine pour découvrir le sort de TikTok.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom