Si Epic Games a déclenché la guerre à Apple et à sa taxe de 30% sur les achats intégrés, Apple fait savoir que l’éditeur lui avait demandé une faveur.

Epic Games

Apple a en effet partagé un document avec le tribunal qui démontre qu’Epic Games avait demandé un accord spécifique au sujet de l’option d’achat direct. Phil Schiller s’est d’ailleurs exprimé à ce sujet :

« Le 30 juin 2020, le PDG d’Epic, Tim Sweeney, a écrit à mes collègues et à moi-même un e-mail demandant une “lettre annexe” d’Apple qui créerait une offre spéciale uniquement pour Epi qui changerait fondamentalement la manière dont Epic propose des applications sur la plate-forme iOS d’Apple. »

Tim Sweeney a ensuite envoyé un autre e-mail à Phil Schiller, le matin même de la mise à jour de Fortnite qui comportait la nouvelle option d’achat direct, dans lequel il explique que cette mise à jour du jeu dispose de la dite option d’achat direct qu « Fortnite ne respectera plus les restrictions d’Apple en matière de traitement des paiements ».

Le plus étrange dans cette affaire est qu’Epic Games disait vouloir se battre pour tous les développeurs, et pas seulement pour son cas. En réalité, Epic voulait un accord spécial qui ne le concerne que lui.

Rappelons qu’Apple a prévu de fermer définitivement le compte développeur de l’éditeur le 28 août prochain. Il ne sera donc plus possible de télécharger Fortnite, mais si vous l’aviez déjà fait dans le passé.

Nous verrons quel tournant prendra cette affaire, sachant qu’une confrontation est programmée pour ce lundi.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom