Certains développeurs utilisent TestFlight, la plate-forme de bêta test d’Apple, comme une alternative plus exclusive et moins restrictive que l’App Store.

TestFlight

TestFlight, acquis par Apple en 2014, est un outil qui permet aux développeurs de faire appel aux utilisateurs pour tester leurs applications avant le lancement officiel. Apparemment, dans certains cas, cette plate-forme est utilisée comme une véritable alternative à l’App Store.

Selon de récents rapports, de nombreux développeurs publient leurs titres sur TestFlight pour éviter les directives strictes de l’App Store et proposer les applications à un certain nombre d’utilisateurs. Plus précisément, certaines des applications sur TestFlight incluent des fonctionnalités non autorisées sur l’App Store, tandis que d’autres sont intentionnellement conservées sur la plate-forme de test bêta pour ajouter un air d’exclusivité.

« Les gens réclament l’accès aux applications les plus populaires encore en version bêta, tandis que les développeurs indépendants utilisent TestFlight pour trouver des publics qu’ils ne trouveraient jamais dans les tripes de l’App Store. Et il n’y a pas de moyen plus intéressant de montrer vos titres que de publier une capture d’écran de votre TestFlight, il y a plein d’applications très cool que personne ne connaît encore. »

Une partie du “charme” de la plate-forme réside dans les consignes beaucoup moins contraignantes que celles de l’App Store. La seule véritable limitation concerne la distribution de titres à un maximum de 10 000 personnes en même temps. Dans tous les cas, n’importe qui peut télécharger des applications TestFlight partagées s’il sait où chercher.

Pour le moment, cette situation ne semble pas inquiéter Apple, étant donné que la société ne perçoit pas du tout TestFlight comme un App Store alternatif. Pour cela, les vérifications se limitent à l’examen des applications pour s’assurer qu’elles ne sont pas des logiciels malveillants – après l’approbation d’une app sur TestFlight, Apple vérifie rarement les versions ultérieures. Pour cette raison, de nombreux développeurs créent des applications sur TestFlight comme une forme d’« expression créative ».

Avec l’attention croissante portée à ce type d’utilisation, certains développeurs craignent qu’Apple ne prenne également des mesures restrictives sur cette plate-forme. D’ici là, cette tendance devrait se poursuivre, d’autant plus qu’Apple fait déjà face à des poursuites antitrust liées aux limitations de l’App Store.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom