Le ministère de la Justice des États-Unis et les procureurs de l’État se prépareraient à lancer une enquête antitrust sur l’App Store. Elle ferait suite aux plaintes de développeurs préoccupés par le comportement anticoncurrentiel de la société.

App Store enquête antitrust

En Europe, l’App Store fait depuis longtemps l’objet de débats, à tel point que plusieurs agences gouvernementales ont lancé des enquêtes antitrust sur le comportement de l’entreprise vis-à-vis de ses concurrents. Apparemment, Apple sera également confronté au même traitement sur le sol américain.

Le ministère de la Justice et une coalition de procureurs d’État ont parlé à plusieurs sociétés qui pensent qu’Apple adopte un comportement anticoncurrentiel. De nombreuses entreprises contestent la commission de 30% qu’Apple exige sur les achats sur l’App Store, surtout si le consommateur s’abonne à un service. Cette taxe aurait conduit de nombreux développeurs à augmenter leurs coûts au détriment des clients.

Phillip Shoemaker, un ancien dirigeant d’Apple qui a aidé à concevoir et gérer l’App Store de 2009 à 2016, a déclaré à Politico :

« Les achats d’applications ne fonctionnent plus. Étant donné qu’Apple entre dans un nombre croissant de ces domaines et met plusieurs développeurs en faillite, ils doivent vraiment penser à quelque chose de différent. »

Récemment, Hey, une application de messagerie Basecamp, a ravivé le débat sur les politiques de l’App Store. La société a autorisé les utilisateurs à télécharger l’application, mais elle était considérée comme ni fonctionnelle, ni prête à l’emploi. Basecamp a conduit les utilisateurs à payer une commission de 99 $ sur le site Web Hey, pour contourner la commission d’Apple de 30% sur les abonnements. En réponse, Apple a refusé toutes les mises à jour et a menacé de supprimer l’application de l’App Store. Basecamp a ensuite ajouté une fonction d’achat dans son application en tant qu’essai gratuit de 14 jours, pour s’aligner aux conditions de l’App Store.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple est accusée de comportement anticoncurrentiel. Déjà en octobre 2019, lorsque la commission judiciaire de la Chambre des représentants des États-Unis a demandé à Spotify de fournir des informations sur le prétendu comportement anticoncurrentiel d’Apple, et en particulier sur comment cela pourrait affecter les activités de Spotify. La société suédoise a déclaré qu’Apple “conserve des avantages injustes”.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom