Le Congrès américain continue de faire pression sur Tim Cook pour qu’il témoigne sur les préoccupations concernant le comportement anticoncurrentiel d’Apple.

Tim Cook Congrès

Amazon, Facebook et Google ont déjà accepté que leurs PDG témoignent devant le Congrès américain à propos de certaines enquêtes antitrust, alors qu’Apple n’a pas encore donné son feu vert.

Le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, et le PDG de Google, Sundar Pichai, ont déclaré qu’ils étaient prêts à témoigner devant le Congrès dans le cadre de la recherche continue des législateurs de solutions antitrust dans le secteur de la technologie, tandis qu’Apple n’a pas encore accepté d’envoyer son PDG. Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, assistera également à l’audience. Pendant ce temps, Apple a déclaré au comité qu’elle enverrait un exécutif sans engager explicitement Tim Cook.

La commission du congrès bipartie vise à savoir si les géants de la technologie profitent de leur taille pour obtenir un avantage injuste sur les petites entreprises et s’ils agissent contrairement au meilleur intérêt des consommateurs. Dans le cas d’Apple, la plupart des préoccupations se concentrent sur les 30% que la société prélève sur les ventes de l’App Store et les paiements et abonnements intégrés. Une enquête similaire a également été lancée récemment en Europe.

Selon les experts, le fait que toutes les grandes entreprises technologiques amènent leurs dirigeants convaincra Apple de faire témoigner également Tim Cook.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom