Une longue bataille juridique s’est terminée entre Apple et un atelier de réparation norvégien accusé d’utiliser des écrans d’iPhone non originaux.

réparateur iPhone

L’histoire a commencé quand Apple a envoyé à Huseby une lettre lui demandant de cesser d’utiliser des écrans de rechange non originaux et contrefaits pour réparer les iPhone apportés par les clients. Plus précisément, il s’agissait d’écrans de remplacement pour iPhone 6 et iPhone 6s.

Dans la décision de l’appel, les juges sont revenus sur la décision précédente en faveur d’Apple. Désormais, Huseby doit non seulement détruire tous les écrans de contrefaçon en sa possession, mais il devra également payer des frais d’avocat à Apple pour un total de 26 000 $.

Huseby avait commandé 63 écrans de remplacement pour iPhone 6 et iPhone 6s, lesquels ont été découverts par les agents des douanes. Le gouvernement a immédiatement informé Apple et la société a décidé d’intenter une action en réparation et de destruction de ces écrans “contrefaits”, ce qui aurait pu causer de graves problèmes à l’iPhone d’utilisateurs sans méfiance.

Selon la défense de la boutique norvégienne, ces écrans étaient les mêmes que ceux utilisés par Apple, mais sans la marque d’enregistrement. Raison pour laquelle il n’y aurait aucun risque pour les clients.

Certains militants ne sont pas satisfaits de cette décision, car elle risque de provoquer une série d’amendes en chaîne pour les petits ateliers de réparation. Depuis plusieurs mois, l’UE envisage d’appliquer de nouvelles règles sur le droit à la réparation, qui pourraient favoriser les magasins indépendants.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom