La Commission européenne suit l’exemple américain et commence à définir un nouveau plan pour le “droit à la réparation”. Cela concerne les appareils électroniques tels que les smartphones, tablettes et ordinateurs portables.

droit à la réparation

L’UE entend limiter les produits jetables, lutter contre l’obsolescence programmée et interdire la destruction des biens durables invendus, afin de rendre ces appareils plus durables.

En prolongeant la durée de vie des produits, grâce à des mesures qui encouragent la réparation, la réutilisation et le recyclage, la poussée de l’UE vise à réduire l’utilisation des matières premières et l’impact environnemental. La Commission souhaite également fournir aux consommateurs des informations fiables sur la réparabilité et la durabilité des produits. L’objectif est de leur permettre de faire des choix plus respectueux pour l’environnement.

Les premiers produits à être inclus dans le nouveau “droit à la réparation” seront des produits technologiques tels que les smartphones, tablettes et ordinateurs portables. Les fabricants seront invités à créer des produits plus réparables et plus durables. Bien sûr, il est aussi demander d’éviter tout type d’obsolescence programmée, même via le logiciel. En outre, les mêmes fabricants devraient aussi garantir aux sociétés tierces l’accès aux manuels et composants d’origine pour la réparation des smartphones et tablettes.

Cette nouveauté fait partie d’un plan plus large qui pourrait inclure l’utilisation d’un seul type d’alimentation et de connecteur pour tous les smartphones.

Les nouvelles directives devraient entrer en vigueur dès 2021.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom