La banque d’investissement Piper Sandler a déclaré qu’Apple pourrait réduire les marges de l’iPhone SE pour stimuler les ventes et qu’elle envisage de déplacer partiellement la production d’iPhone hors de Chine.

iPhone SE

Dans une note de recherche sur les semi-conducteurs, l’analyste Harsh Kumar a indiqué qu’il y avait plusieurs points “intéressants” sur les données d’Apple dans une période difficile en raison de la pandémie mondiale et des tensions commerciales croissantes entre les États-Unis et la Chine. En particulier, Apple semble vouloir renoncer à certaines de ses marges sur le nouvel iPhone SE pour encourager davantage les ventes de produits.

Piper Sandler cite un examen de Nikkei sur les coûts des composants de l’iPhone SE, qui révèle que l’appareil d’entrée de gamme a une marge de coût des composants de 54%, la plus élevée pour les modèles récents. Kumar dit qu’il est logique qu’Apple supporte certains de ces coûts afin d’attirer plus d’utilisateurs sur ses services, qui ont une marge brute de 65,3%, beaucoup plus élevée que la marge brute du produit qui est de 30,4%.

Dans le même temps, l’analyste prédit qu’Apple tente de “risquer sa position de partenaire commercial avec la Chine” en déplaçant au moins partiellement sa production ailleurs. Les dirigeants d’Apple ont rencontré des responsables indiens pour discuter d’une campagne de production de près de 40 milliards de dollars au cours des cinq prochaines années. La production sera dirigée par les partenaires actuels de production et d’assemblage tels que Wistron et Foxconn. En outre, il semble que la firme de Cupertino propose au partenaire d’approvisionnement Luxshare d’investir dans Catcher dans le but de diversifier sa chaîne d’approvisionnement et de réduire sa dépendance à l’égard de Foxconn. Toujours dans le souci de devenir de moins en moins dépendant de la production chinoise, le célèbre fabricant de puces TSMC prévoit également de construire une usine de production de puces en Arizona.

Mais pourquoi Apple prend-elle ces mesures contre la Chine ? Non, la pandémie actuelle de coronavirus n’a rien à voir avec cela, mais plutôt les tensions commerciales persistantes entre les États-Unis et la Chine, qui ont du mal à s’atténuer.

Pendant ce temps, JP Morgan affirme que la demande et l’offre mondiales de l’iPhone SE se sont stabilisées, les expéditions variant de 10 à 15 jours selon les pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom