De nos jours, la solidarité des plus fortunés avec les personnes aux revenus bien plus modestes n’est plus une simple offrande, mais bien un devoir. Pour permettre à toutes les populations de se sortir de situations difficiles, après une crise ou une catastrophe naturelle, ou pour lutter contre la misère dans le monde ou contre les maladies, ce sont les personnes et les compagnies aux chiffres d’affaires mirobolants qui doivent prendre le relais des gouvernements pour donner aux associations à but non lucratif les moyens d’agir. Ces dons ne sont pas que pure altruisme, ils proviennent aussi d’une simple logique : plus le monde sera développé et à l’abri des crises et de la misère, plus le nombre de guerres et de famines sera diminué et plus le commerce mondial s’en portera bien.

Apple

Un engagement constant

La compagnie Apple, grandement poussée par la philanthropie de ses patrons Steve Jobs puis Tim Cook, a compris cela il y a bien longtemps et a multiplié ses aides et ses programmes aux quatre coins de la planète pour venir en aide aux plus défavorisés. Encore récemment, Apple s’associait à Lady Gaga pour l’organisation du concert One World : Together at Home, et Tim Cook sortait même 10 millions de dollars de sa fortune personnelle. Au total, ce sont près de 128 millions de dollars qui ont été récoltés pour venir en soutien de l’OMS et de l’association Global Citizens.

Bien sûr, Apple n’est pas la seule grande compagnie à travailler avec des associations caritatives. Le travail de Bill Gates, patron du concurrent Microsoft, auprès de l’UNICEF est unanimement reconnu, alors que PokerStars, leader du poker en ligne, organisait très récemment un tournoi en ligne dont la moitié du prize-pool était reversée à la fondation CARE International. Et la générosité d’autres milliardaires comme Warren Buffet ou Michael Bloomberg et leur fameux club, The Giving Pledge, est souvent médiatisée.

Apple s’est toutefois lancé il y a déjà de nombreuses années dans le soutien du monde associatif, et notamment après la crise financière de 2008. C’est après celle-ci que Steve Jobs avait décidé de créer le fonds Apple Giving, qui viendrait en aide à diverses associations existantes, mais pourrait créer aussi ses propres programmes caritatifs ou éducatifs.  Depuis sa naissance, Apple Giving a réussi à récolter plus de 365 millions de dollars et s’est engagé sur le terrain avec des dizaines et des dizaines d’associations. Mais l’argent ne fait pas tout, et la réussite d’Apple dépend aussi de l’engagement de nombreux bénévoles heureux d’apporter leur aide tout en représentant les valeurs de la marque Apple.

De nombreux exemples

C’est ainsi que les étudiants du campus Apple de Cork font du bénévolat dans le lycée voisin pour donner divers cours de programmation, de photographie, de musique ou de dessin, venant ainsi en aide à une jeunesse et une école parmi les plus pauvres d’Irlande. L’association Second Harvest en Californie est une banque alimentaire distribuant de la nourriture gratuitement aux personnes les plus défavorisées de la Silicon Valley. Apple et ses bénévoles se sont également engagés avec ce programme, et ce, depuis l’an 2000, en faisant le partenariat caritatif le plus ancien d’Apple et qui célèbrera cette année ses 20 ans. Enfin, Apple se joint aussi aux luttes plus sociales avec, dernièrement, la nomination de Liz Byrne, travaillant pour Apple, au conseil d’administration de l’association Point of Pride, apportant soutien et conseil aux personnes transgenres.

Un chef modèle

Apple - Tim Cook

Tim Cook, en tant que patron d’Apple, se doit de donner l’exemple à ses employés, mais aussi pour garantir la bonne image de l’entreprise sur les marchés. C’est pour cela qu’il a annoncé en 2015 qu’il léguerait l’intégralité de sa fortune à des associations caritatives après sa mort, n’ayant aucun héritier de toute façon. Il rejoint là encore un cercle d’autres milliardaires ayant fait la même promesse de philanthropie.

Et les exemples de charité d’Apple sont encore légion, comme son important engagement lors de l’édition 2014 de la Journée de Lutte contre le Sida, ou la sortie de la compilation ASAP: The Afrobeat Sudan Aid Project pour combattre la famine au Soudan. Bref, Tim Cook et Apple ont compris qu’ils faisaient partie de la même planète que les autres, qu’aider les autres c’est aussi s’aider soi-même, et qu’une grande richesse implique une grande générosité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom