Aujourd’hui, Apple et Johnson & Johnson ont annoncé qu’ils travailleraient ensemble sur une nouvelle étude dans le but de recueillir plus d’informations sur la fibrillation auriculaire et de réduire les risques d’AVC. Cette étude explorera l’amélioration potentielle des fonctionnalités de surveillance de l’iPhone et de l’Apple Watch.

AVC

L’étude sera spécifiquement destinée aux personnes de plus de 65 ans. Apple et Johnson & Johnson tentent de comprendre si la technologie de surveillance de la santé d’Apple peut aider à réduire le risque d’AVC grâce à la détection précoce de la fibrillation auriculaire, qui est une cause majeure d’AVC aux États-Unis et qui est détectable grâce à la fonction ECG de l’Apple Watch.

Le problème est que la fibrillation auriculaire est difficile à diagnostiquer en raison de l’absence de symptômes physiques chez la plupart des patients. Avec l’Apple Watch et l’ECG, il serait possible d’avertir les utilisateurs des risques potentiels liés à la fibrillation auriculaire, même lorsque le l’utilisateur n’a aucun symptôme.

Les personnes intéressées pour participer à cette étude doivent avoir au moins 65 ans, résider aux États-Unis et avoir une assurance médicale. De plus, vous devez accepter de donner accès aux données et disposer d’un iPhone 6s ou version ultérieure.

Une fois les participants sélectionnés au hasard, ces derniers seront répartis en deux groupes. L’un n’utilisera que l’application iPhone, tandis que l’autre utilisera l’application iPhone en combinaison avec une Apple Watch. L’étude durera trois ans.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom