Le président russe Vladimir Poutine a signé aujourd’hui la loi controversée exigeant que tous les smartphones, ordinateurs et téléviseurs intelligents vendus dans le pays disposent de logiciels russes préinstallés. La réaction d’Apple ne s’est pas fait attendre.

loi russe smartphones

La norme n’exige pas la suppression des applications du fabricant du périphérique, mais “uniquement” d’intégrer également les applications locales. Tous les smartphones, ordinateurs et téléviseurs intelligents dépourvus de logiciel russe préchargé ne seront plus vendus en Russie à partir de juillet 2020.

Les partisans affirment que cette loi aidera les développeurs russes à mieux concurrencer les sociétés de technologie étrangères. La législation a également été proposée comme moyen d’empêcher les consommateurs de télécharger des logiciels après l’achat d’un nouvel appareil.

Les détaillants en ligne ont déjà critiqué la loi, qui devrait entrer en vigueur le 1er juillet de l’année prochaine, et ont déclaré qu’elle avait été adoptée sans consultation. Ils craignent que la Russie utilise des applications préinstallées pour espionner ses citoyens.

On ne sait toujours pas comment les entreprises technologiques réagiront à cette nouvelle loi, même si Apple avait déjà menacé de se retirer du marché russe.

En réponse à la signature du président Poutine, un porte-parole d’Apple a publié cette déclaration : « Un mandat visant à ajouter des applications tierces à l’écosystème Apple équivaudrait à un jailbreak. Cela constituerait une menace pour la sécurité et la société ne peut la tolérer. »

Selon le Moscow Times, le gouvernement dressera une liste de logiciels que les entreprises de technologie devront préinstaller et une liste de périphériques concernés. Parmi eux, il y aura tous les smartphones vendus dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom