Les médias du gouvernement chinois critiquent vivement la décision d’Apple de valider l’app HKmap.live sur l’App Store. Surtout après que la société ait initialement supprimé l’application.

Médias chinois - app HKmap.live

Plusieurs articles publiés dans des journaux d’Etat chinois décrivent le comportement d’Apple comme « imprudent ». Ils parlent même d’une « trahison des sentiments du peuple chinois ». Dans les différents messages, mais également dans les actualités nationales, nous lisons et entendons qu’Apple protège les émeutiers en les aidant avec cette application qui n’aurait jamais dû être publiée sur l’App Store.

Pour les médias locaux, cette application « aide les insurgés de Hong Kong à commettre des crimes en évitant les arrestations par la police ». Et les menaces voilées pesant sur les affaires d’Apple en Chine ne manquent pas : « La combinaison d’activités politiques, commerciales et illégales d’Apple est imprudente dans notre pays, au risque de provoquer beaucoup plus de turbulences parmi les échelons supérieurs du gouvernement ». Et encore : « Apple et d’autres sociétés devraient pouvoir discerner le bien du mal. Ils doivent également savoir que seules la prospérité de la Chine et de Hong Kong leur apporteront un marché plus vaste et plus durable. »

La situation d’Apple en Chine n’est pas la plus simple au niveau des parts de marché de l’iPhone. Et cette publicité « négative » n’aidera certainement pas l’entreprise à trouver de nouveaux clients dans le pays. Il est également à noter que, lorsque la société a initialement supprimé l’application incriminée, les accusations de diverses organisations internationales ne manquaient pas : l’augmentation de la violence policière a conduit les manifestants à utiliser des réseaux et des outils numériques de collaboration pour organiser des réunions de rue, avec des services tels que HKmap.Live utilisés pour éviter les attaques orchestrées par le gouvernement.

L’application HKmap.live utilise le crowdsourcing pour localiser les véhicules de la police et les incidents survenus dans la région de Hong Kong. L’application est actuellement la plus téléchargée dans la catégorie voyages de l’App Store de Hong Kong. Il convient de noter que les médias chinois n’ont pas mentionné Android ou Google, bien que l’application soit également disponible sur le Play Store.

Cela signifie-t-il vraiment qu’Apple aide les émeutiers à commettre des actes illégaux ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom