Depuis la première Apple Watch sortie en 2015, Apple a étendu les fonctionnalités du dispositif en introduisant, par exemple, la prise en charge de l’ECG et la détection des chutes. Dans une nouvelle interview de The Independent, Jeff Williams, Sumbul Desai et Kevin Lynch, d’Apple, ont expliqué comment la santé était devenue l’un des points focaux de l’Apple Watch.

Apple Watch

Williams, qui occupe le poste de directeur de l’exploitation d’Apple, a déclaré que son expansion dans le « monde de la santé » était très organique. Il a expliqué qu’Apple ne planifiait pas immédiatement une « initiative majeure en matière de santé », mais que c’était un domaine dans lequel l’entreprise réalisait rapidement qu’elle pouvait se développer, grâce à la possibilité de donner à l’utilisateur de nombreuses informations sur sa santé directement sur son poignet.

« La première fois que nous avons reçu une lettre nous expliquant que nous avions sauvé la vie de quelqu’un avec uniquement le moniteur de fréquence cardiaque, nous avons été surpris. Mais nous avons alors commencé à comprendre qu’il y avait effectivement une énorme possibilité et que nous avions peut-être aussi l’obligation de faire plus. Cela nous a conduit sur la voie que nous empruntons maintenant, y compris l’application réglementée du point de vue médical ».

Williams et Desai, vice-présidents d’Apple dans le secteur de la santé, ont également souligné que la santé n’était qu’un aspect de la fonctionnalité de l’Apple Watch, car après tout, s’il s’agissait d’un moniteur de fréquence cardiaque, ils n’en vendraient qu’une douzaine. Une partie du défi est que les gens ne veulent pas toujours penser à leur santé et avec l’Apple Watch, ils ont réussi à l’intégrer pour que ce ne soit pas la seule particularité.

Quel sera l’avenir de l’Watch en termes de matériel de surveillance de l’état de santé ? Kevin Lynch, vice-président de la technologie chez Apple, a déclaré que même si l’Apple Watch était déjà capable de faire beaucoup de choses, elle pourrait faire beaucoup plus à l’avenir.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom