Le cofondateur d’Apple, Steve Wozniak, a été interviewé par Bloomberg sur plusieurs questions concernant Apple, les règles antitrust, Donald Trump et bien d’autres.

Interview de Steve Wozniak

Concernant Apple, Wozniak a déclaré qu’il était d’accord sur la nouvelle approche adoptée par la société au sujet des Services. Woz a expliqué que pour qu’une entreprise puisse survivre aujourd’hui, il est nécessaire de pouvoir évoluer en fonction des besoins du marché. Et c’est précisément ce que fait Apple en développant rapidement ses services :

« Je suis très fier d’Apple en tant que société, car nous avons réussi à surmonter de nombreuses phases. Nous avons commencé avec le nom Apple Computer et, lorsque nous avons opté pour des produits plus personnels, nous avons supprimé le terme “ordinateur” de notre nom. Être flexible et capable de s’adapter aux demandes du marché est très important pour une entreprise moderne qui veut vraiment le faire. »

Au sujet de l’Apple Card, Wozniak a félicité son design et le fait qu’il n’y ait pas de numéro sur la carte physique :

« L’apparence de la carte correspond à la marque Apple. La marque Apple va avoir beaucoup d’asynchronisme sur ce qu’elle fait. Mais aussi le style et la beauté : la carte Apple est la plus belle carte de ma vie. »

Wozniak a ensuite parlé de l’Apple Watch, définie comme son « matériel parfait en ce moment », même si la société devrait étendre les fonctions liées à la condition physique et à la santé, car elles sont de plus en plus demandées par les utilisateurs. Wozniak a ensuite déclaré avoir trouvé Apple Pay très pratique sur sa montre et a avoué qu’il passait souvent du Mac à l’Apple Watch sans passer par l’iPhone :

« Je passe souvent directement de mon Mac à l’Apple Watch, sans utiliser l’iPhone. Je ne veux pas devenir un accro des smartphones, alors j’essaie d’utiliser mon iPhone le moins possible, sauf pour les cas urgents. L’Apple Watch me laisse faire le reste. »

L’interview a également porté sur des arguments politiques, à commencer par le fait qu’Apple et d’autres sociétés de technologie américaines sont sous le contrôle antitrust croissant :

« Une entreprise qui a une forte présence sur le marché, et qui utilise cette présence pour développer un autre marché, se comporte de manière injuste. Je suis en faveur de la création de divisions d’entreprise et j’aurais aimé qu’Apple se soit séparée il y a longtemps, créant des divisions indépendantes dans des lieux différents, éloignés les uns des autres. Sur ce point, non seulement Apple n’aurait pas de problèmes antitrust, mais cela aurait également permis aux différentes divisions de penser de manière indépendante, comme le faisait HP lorsque je travaillais là-bas.

Je pense que la technologie de pointe est devenue trop grosse et est maintenant trop puissante dans nos vies pour nous faire perdre toute possibilité de choix. »

Steve Wozniak a ensuite déclaré qu’en termes de confidentialité, Apple est l’une des meilleures entreprises au monde, car elle n’a pas de données clients au centre de ses activités : « Apple prend soin des clients et gagne simplement avec de bons produits, sans suivre vos Voyages et vos données personnelles ». Cependant, les affaires récentes d’Amazon Alexa et Siri, avec certaines conversations privées écoutées par les employés des deux sociétés, montrent à quelle fréquence l’utilisateur n’est pas au courant de ce qui se passe chez lui.

Enfin, parlant de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, Steve Wozniak apprécie la relation qui a été établie entre Tim Cook et Donald Trump, sachant qu’elle ne devrait apporter que des avantages chez Apple. Cependant, Woz tient à préciser qu’il n’approuve ni les droits de douane imposés par Trump, ni bon nombre de ses choix politiques.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom