Apple fait partie des principales entreprises de technologie aux États-Unis qui ont demandé à la FCC d’approuver la norme d’une forme limitée de Wi-Fi à 6 GHz.

Partage de connexion Wi-Fi à 6 GHz

Broadcom, Marvell, Google, Microsoft, Facebook, HP, Qualcomm et Intel ont également signé la demande. Auparavant, la FCC avait donné le feu vert à la bande des 6 GHz pour son utilisation sans licence, mais l’industrie des opérateurs a immédiatement affirmé qu’une partie au moins de ce spectre devait rester autorisée pour la 5G.

Partage de connexion Wi-Fi à 6 GHz

C’est également pour cette raison qu’Apple et les autres sociétés demandent l’enregistrement d’une norme pour les transmissions à courte portée et à faible puissance (VLP) sans aucune restriction sur le spectre des 6 GHz, par exemple en offrant une largeur de bande de 2 gigabits à distance de 3 mètres. Dans les documents, la 5G est à nouveau citée comme la raison principale de la demande, car des appareils tels que les ordinateurs portables ou les casques AR / VR auront besoin d’un modem à grande vitesse pour pouvoir tirer parti des connexions 5G.

Si la demande était acceptée, la Wi-Fi à 6 GHz serait licenciée dans des conditions particulières, contrairement aux autres fréquences libres (telles que les 2,4 GHz et 5 GHz) actuellement utilisées.

Nous savons qu’Apple pourrait lancer son casque ou lunettes AR en 2021, mais dans tous les cas, même les utilisateurs de Mac ou d’iPad qui souhaitent tirer parti de la connexion 5G lorsqu’ils sont connectés à un futur iPhone 5G sont indirectement concernés par cette demande.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom