Le dernier rapport du CIRP sur les iPhone actifs aux États-Unis montrent une croissance plus faible qu’au trimestre précédent.

Le nombre d’iPhone actifs aux États-Unis à la fin du mois de mars est passée de 189 à 193 millions d’unités (décembre). Cela représente la plus faible croissance enregistrée par Apple au cours de cette période. Le CIRP a enregistré une hausse de seulement 2% par rapport au trimestre précédent et de +12% en glissement annuel.

iPhone

Ces deux chiffres sont en baisse par rapport aux mêmes périodes de l’année dernière. En effet, l’augmentation était de 4% par rapport au trimestre précédent et de +19% sur une base annuelle.

Des ventes d’iPhone en difficulté

Selon ces données, au premier trimestre de 2019, Apple expédierait 39 millions d’iPhone aux États-Unis. C’est bien moins que d’autres sociétés qui auraient réalisé entre 40 et 44 millions d’expéditions.

CIRP : ventes iPhone

Voici la déclaration de Josh Lowits, cofondateur du CIRP :

« La base d’iPhone actifs aux États-Unis continue de croître. Par rapport aux trimestres les plus récents, et en particulier au cours des deux ou trois dernières années, le ralentissement des ventes unitaires et, du côté des clients, des périodes plus longues avant de changer d’iPhone, nous apprennent qu’aux États-Unis, la croissance de l’iPhone a considérablement diminué. De toute évidence, la croissance de 12% en glissement annuel est très bonne, mais bien inférieure aux résultats des années précédentes. Les investisseurs sont habitués à une croissance trimestrielle de 5% et de près de 20% par rapport à l’année précédente, pour laquelle les derniers résultats demandent aux mêmes investisseurs si les ventes d’iPhone en dehors des États-Unis pourront compenser ces résultats. Apple est de plus en plus sous pression et ce n’est pas un hasard si l’entreprise se concentre de plus en plus sur les services. »

Nous vous rappelons que les données CIRP ne sont pas basées sur des informations officielles. Apple ne partage plus les données sur les ventes unitaires de l’iPhone. Cependant, ce sont des données très plausibles, qui témoignent des premières difficultés rencontrées par Apple même aux États-Unis.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom