La décision d’Apple de supprimer d’Apple Music une chanson consacrée au massacre de Tiananmen risque de devenir un cas politique. Certains sénateurs ont accusé Apple de s’être livrée à la demande de censure du gouvernement chinois.

La semaine dernière, Apple a en effet retiré une chanson de l’artiste hongkongais Jacky Cheung faisant référence au massacre de Tiananmen en 1989.

Intitulée “Ren Jian Dao”, cette chanson propose le texte d’une ballade écrite par le parolier James Wong en 1989, l’année même où l’armée chinoise a ouvert le feu sur la foule qui s’était réunie place Tiananmen pour une manifestation.

Apple aurait également supprimé d’autres œuvres d’artistes chinois faisant référence à la démocratie et critiquant le gouvernement du pays.

Ces décisions ont suscité la colère de plusieurs politiciens américains, tels que le sénateur Marco Rubio, qui a qualifié de “honteuse” la censure d’Apple juste pour rendre le gouvernement chinois heureux :

« Il est honteux de voir l’une des sociétés de technologie américaines les plus innovantes et les plus influentes soutenir les efforts de censure agressive déployés par le gouvernement chinois en Chine à l’approche du trentième anniversaire du massacre de la place Tiananme. »

Rubio a également déclaré qu’Apple était devenue complice de la censure du gouvernement chinois pour obtenir plus d’accès au marché local en retour.

D’autres politiciens sont du même avis que Rubio et certains pensent qu’Apple a raté une occasion de défendre la liberté des artistes et de ne pas se soumettre à la volonté d’un gouvernement. Pour beaucoup, Apple doit maintenant donner une explication publique de cette décision.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom