Apple a récemment lancé de nouveaux services, dont un dédié au streaming vidéo, et introduit la carte Apple Card. Toutefois, HSBC estime que ces innovations n’offriront pas un gain aussi élevé que le pensent les investisseurs, car Apple arrive « trop ​​tard » pour avoir un impact important sur le marché.

De nombreux services ont été lancés lors de l’événement Apple “It’s Show Time”, notamment l’abonnement à Apple News+, le service Apple TV+, Apple Arcade et Apple Card. Malgré l’opinion généralement favorable des analystes, HSBC pensent que les nouveaux services n’apporteront pas de gros bénéfices aux finances d’Apple, du moins à court terme.

Selon CNBC, les analystes de HSBC ont déclassé les actions d’Apple avec une valorisation « réduite » à 180 USD seulement, ce qui a entraîné une baisse de 1% des actions. La société estime que la tendance vers les services aura des marges inférieures à celles attendues par les investisseurs et ne procurera aucun avantage réel à court terme.

HSBC a procédé à la dernière dégradation des actions d’Apple en décembre 2018, passant de « buy » à « hold » et en appliquant une réduction du prix indicatif de 205 à 200 dollars.

« Les récentes annonces sur les services Apple ne rapporteront pas immédiatement de gros bénéfices. En fait, les retours pourraient prendre beaucoup plus de temps que prévu. Bien que les nouvelles offres puissent attirer l’attention des consommateurs, nous ne pensons pas que ces services modifieront de manière significative l’équilibre. »

Les marchés relativement matures sur lesquels Apple se lance sont la principale préoccupation de HSBC : « Nous pensons qu’Apple est entré en jeu trop tard », poursuivent les analystes, suggérant que les services « ne diffèrent généralement pas beaucoup ou sont inférieurs à la concurrence ».

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom