Bien que la plupart des fonctionnalités “avancées” de l’Apple Card puissent être gérées via un logiciel sur les applications iOS et Wallet, la carte de crédit physique fabriquée par Apple démontre une nouvelle fois toute l’attention portée aux détails.

Le designer Arun Venkatesan a publié un article intéressant sur les aspects de conception les plus particuliers de la carte Apple.

Cela commence par le choix du métal. Il existe d’autres cartes de crédit en métal, mais tous les métaux et toutes les techniques de production ne sont pas identiques :

« Les cartes de crédit en métal les plus courantes sont des morceaux de métal imprimé ou de minces morceaux de métal stratifié placés entre deux morceaux de plastique sur lesquels des puces EMV, des chiffres et des marques sont appliqués. Bien que les couches d’une carte métallique commune peuvent se détacher après plusieurs utilisations, une carte unibody comme celle d’Apple n’aura pas ce problème.

L’Apple Card blanche est sculptée dans une seule feuille de titane. Une machine de découpe laser à commande numérique par ordinateur délimite l’espace pour la puce qui est ensuite insérée à un stade ultérieur.

Il s’agit d’une forme simplifiée du processus de production unibody qu’Apple a commencé à utiliser avec le premier MacBook Air et le MacBook Pro de deuxième génération en 2008. Au lieu d’utiliser des méthodes traditionnelles consistant à coller plusieurs pièces de métal et de plastique, le cadre de l’appareil est sculpté dans un seul bloc de métal. »

Viens ensuite le logo Apple.

Dans la vidéo publiée par Apple, nous notons que la forme du logo sur le recto de la carte est d’abord gravée au laser. Le contour est ensuite re-gravé avec une section transversale en forme de V. Ces surfaces obliques sont conçues et fabriquées pour capturer et réfléchir la lumière lorsque le papier est tourné.

Puis, il y a les contacts de la puce.

Leur conception est faite en six contacts en forme de pilule dans un rectangle arrondi. Ils sont disposés de telle sorte que leurs angles arrondis soient concentrés par rapport aux angles du rectangle extérieur. Ce niveau d’obsession pour les détails est presque évident pour une entreprise comme Apple : « C’est une obsession qui nécessite goût, connaissances, expérience et une vaste chaîne d’approvisionnement, une combinaison unique pour Apple. »

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom