La longue bataille du FBI contre les entreprises technologiques intégrant des systèmes cryptographiques est loin d’être terminée. Le directeur du FBI, Christopher Wray, a pris la parole lors de la conférence RSA à San Francisco et a déclaré que le problème de la cryptographie s’aggrave de plus en plus aux États-Unis.

Comme l’a signalé Gizmodo, Wray a déclaré que le problème d’accès aux appareils bloqués est de « pire en pire » pour les forces de l’ordre aux États-Unis, ajoutant que cette situation « ne peut être durable, car elle crée un espace libre où les criminels peuvent se cacher et où les forces de l’ordre ne peuvent pas entrer. Nous devons trouver un moyen de régler ce problème ».

Wray n’a toutefois pas été en mesure de proposer une solution à ce problème, qui, rappelons-le, est directement lié à la protection de la vie privée de tous les citoyens. Dans le passé, des personnes telles que le substitut du procureur général, Rod Rosenstein, ont qualifié la « cryptographie de raisonnable ». Cette solution aurait utilisé des clés de sécurité centralisées et aurait permis au FBI d’accéder plus facilement à des périphériques cryptés en cas d’enquête.

Ce n’est pas la première fois que Wray est confronté publiquement au problème des périphériques cryptés qui entravent les enquêtes des forces de l’ordre. La position d’Apple est bien connue et il est peu probable que la société se rétractera pour aider le FBI sur ce point, car Tim Cook se concentre sur la vie privée de ses clients.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom