Faire partie de la chaîne logistique d’Apple pour la production d’iPhone peut être intéressant financièrement jusqu’à ce que la situation devienne plus compliquée. C’est ce que vit actuellement Japan Display, la société qui fournit les écrans LCD “Liquid Retina” pour l’iPhone XR.

Si les modèles OLED de 2018 ont tous connu des difficultés, la plus grande déception est peut-être celle de l’iPhone XR pourtant vendu à un prix bien “plus abordable”. Même si les ventes ont été plus importantes que celles des autres modèles haut de gamme, il ne répond toujours pas aux prévisions d’Apple. En conséquence, Japan Display a été dans l’obligation de réduire la production d’écran LCD de l’iPhone XR en décembre. Et la société, qui était en retard pour développer une gamme de panneaux OLED, a maintenant besoin d’argent pour continuer. Il faut savoir que 50% de ses revenus proviennent d’Apple.

Aujourd’hui, Reuters rapporte qu’un groupe d’investisseurs va injecter jusqu’à 80 milliards de yens (environ 723 millions de dollars US) dans Japan Display. L’argent provient du fonds chinois Silk Road Fund et du fabricant de panneaux taïwanais TPK Holding Co. et détient désormais 30% à 50% du capital de Japan Display en échange de leur argent. Cela en ferait le principal actionnaire de la société, en tête du fonds INCJ soutenu par le gouvernement japonais. Ce dernier détient 25,3% de Japan Display. La société espère avoir un accord en place d’ici mars.

Si les trois modèles d’iPhone annoncés plus tard cette année embarqueront des panneaux OLED comme le dit la rumeur, Japan Display pourrait perdre davantage de commandes Apple. Pour l’heure, seuls Samsung et LG fournissent actuellement à Apple les écrans OLED pour l’iPhone XS et l’iPhone XS Max.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom