Le Wall Street Journal a publié un rapport détaillé sur les efforts déployés par Apple pour augmenter ses ventes en Inde, le « plus grand marché technologique inexploité au monde ».

Face à la saturation du marché des smartphones aux États-Unis et en Europe, Apple tente de conquérir un marché fondamental comme celui de l’Inde..avec peu de succès, du moins jusqu’à présent.

Le Wall Street Journal explique qu’un Indien sur quatre seulement possède un smartphone, ce qui permet à Apple de vendre des iPhones à des millions de nouveaux clients dans le pays. Le problème est que l’Inde est un marché très sensible par rapport au prix, puisque plus de 75% des smartphones vendus dans le pays coûtent moins de 250 dollars. Pour cette raison, le revendeur agréé Apple Flipkart continue de vendre l’iPhone SE en Inde à environ 250 dollars, mais les autres modèles d’iPhone ont des prix compris entre 325 et 1 950 dollars, bien au-dessus du budget de nombreux clients indiens.

La réticence d’Apple à modifier son modèle commercial traditionnel pour la vente d’iPhone est au cœur du problème. Plutôt que de créer une large gamme de téléphones, la société a privilégié un nombre limité de produits vendus à des prix élevés, dans le cadre d’une stratégie qui a contribué à en faire une des sociétés les plus rentables au monde.

Toutefois, cette stratégie ne fonctionne pas bien avec le marché indien, étant donné que le nombre d’iPhone expédiés en Inde a diminué de 40% par rapport à 2017. La part de marché d’Apple dans le pays a ainsi diminué d’environ 1% par rapport à 2% il y a un an.

De plus, les politiques gouvernementales n’ont pas aidé la situation. Par exemple, Apple a dû faire face à des difficultés pour ouvrir son premier Apple Store, le gouvernement obligeant les distributeurs étrangers monomarques à produire au moins 30% des appareils en Inde.

Tim Cook est toujours très optimiste, mais la route est longue et complexe…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom