Après Foxconn, Pegatron envisage également de transférer une plus grande partie de sa production d’iPhone en Indonésie afin de contourner les droits commerciaux que les États-Unis pourraient imposer à certains produits importés de Chine.

Malgré les informations récentes sur une possible trêve commerciale entre les deux pays, les principaux fournisseurs d’Apple opérant en Chine s’intéressent de près et, pour ne pas prendre de risques, envisagent d’investir dans des pays proches. Si Foxconn choisissait le Vietnam, Pegatron pourrait utiliser une nouvelle usine en Indonésie.

Dès la mi-2019, Pegatron pourrait être prête à produire des iPhones en Indonésie, ce qui éviterait indirectement à Apple de payer des marchandises importées de Chine aux États-Unis.

Pegatron est le deuxième assembleur d’iPhone après Foxconn, bien qu’Apple ait réduit les commandes initialement prévues. La société était censée produire entre 50 et 60% de l’iPhone XR, mais ne produira finalement que 25%. Tout le reste sera fait par Foxconn qui est en mesure de garantir des délais plus courts, même sur de grandes quantités.

En ce qui concerne l’investissement en Indonésie, Pegatron devrait toutefois se limiter à louer des structures existantes, sans en construire de nouvelles. Dans cette usine, entre 8 000 et 10 000 travailleurs devraient être embauchés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom