Le scandale Cambridge Analytica a provoqué la fuite de nombreux utilisateurs Facebook

 

En dépit des efforts ces derniers mois, Facebook paie cher l’affaire Cambridge Analytica, à tel point que près de la moitié des utilisateurs interrogés par le Pew Research Center a déclaré avoir supprimé leur profil ou ont cessé d’utiliser le réseau social.

Pew a passé en revue les utilisateurs américains âgés de 18 ans et plus aux États-Unis. L’enquête a été menée du 29 mai au 11 juin, un peu plus d’un mois après le témoignage de M. Zuckerberg au Congrès concernant l’affaire Cambridge Analytica.

Parmi ceux qui ont répondu à l’enquête, 4 sur 10 ont déclaré qu’ils avaient quitté Facebook pendant « plusieurs semaines ou plus », tandis qu’un quart des sondés a déclaré avoir complètement supprimé l’application Facebook de leur téléphone.

Une différence générationnelle se dégage également de l’enquête. 44% des utilisateurs âgés de 18 à 29 ans ont déclaré avoir effacé l’application Facebook, contre 20% des utilisateurs âgés de 50 à 64 ans et 12% pour les plus de 65 ans.

Plus de la moitié des personnes interrogées ont déclaré avoir « ajusté leurs paramètres de confidentialité » sur Facebook.

L’enquête a également en évidence l’existence de quotas presque identiques de démocrates et de républicains (y compris les indépendants politiques qui soutiennent les deux partis) qui utilisent Facebook, sans aucune différence particulière dans le nombre de personnes ayant supprimé l’application.

 
  • 21931 Posts
  • 8487 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.