Une Américaine poursuit en justice l’Agence des douanes et de la protection des frontières des États-Unis après que son iPhone ait été saisi après avoir refusé de le débloquer pour l’inspection.

Rejhane Lazoja, qui est musulmane, a déclaré que ses convictions religieuses étaient compromises par la saisie, selon la BBC. Selon le reportage, Lazoja s’est arrêtée à l’aéroport de Newark, dans le New Jersey, à la suite d’un voyage en Suisse en février. Pendant son séjour, on lui a demandé de déverrouiller le téléphone pour des raisons de sécurité. Après avoir refusé, le téléphone a été saisi pendant 120 jours avant d’être renvoyé. Le procès soutient que les agents des frontières ont pris une copie des données de l’iPhone et n’ont pas précisé s’ils les avaient supprimés ensuite.

Lazoja explique que l’iPhone comprenait des photographies d’elle« déshabillée », ainsi que des messages privés de son avocat. Les documents indiquent :

« Mme Lazoja est une femme musulmane et porte un hijab (un foulard) conformément à ses croyances religieuses. Conformément à ses convictions sincères, Mme Lazoja ne peut être vue en état de déshabillage par des hommes qui ne sont pas membres de la famille. »

De plus, les dossiers indiquent qu’il n’y avait pas de cause probable, ni de mandat [pour rechercher le téléphone]. Elle affirme que la perquisition et la saisie ont violé ses droits jusqu’au quatrième amendement, qui protège les citoyens américains contre les fouilles et les saisies abusives.

Le procès de Lazoja a été déposé devant un tribunal de district américain du New Jersey. Il sera intéressant de voir jusqu’où va aller cette affaire, et comment cela va se dérouler dans le système judiciaire américain.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom