Le processeur Apple le plus récent que Samsung a pu fabriquer était la puce Apple A9 qui a fait ses débuts en septembre 2015 aux côtés de la gamme iPhone 6s. Depuis lors, le géant sud-coréen a perdu des contrats de fabrication à TSMC, qui est actuellement en train de produire en masse le prochain processeur A12 pour Apple. Cependant, selon DigiTimes, Samsung espère changer cette situation l’année prochaine.

iPhone 8s : TSMC proposera un processeur A12 gravé en 7 nm !

Actuellement, avec la production du processeur 2018 d’Apple, TSMC utilise le nouveau procédé 7 nanomètres et, à partir du troisième trimestre de cette année, la société prépare l’introduction de la lithographie ultraviolette extrême (EUV) pour une gravure plus précise des dessins sur les plaquettes. Cependant, en raison des risques actuels liés à la technologie, TSMC est censé retarder les plans d’intégration complète jusqu’à ce que la production de puces de 5 nanomètres commence dans la seconde moitié de 2019, ce qui donne à Samsung un gros avantage. Après tout, le géant sud-coréen serait en avance sur TSMC en ce qui concerne la technologie EUV et est prête à intégrer pleinement le processus dans la production de puces de 7 nanomètres, ce qui devrait attirer Apple l’année prochaine. Non seulement cela, mais Samsung est également censé travailler sur une version améliorée de la technologie d’emballage InFO (v), qui est actuellement utilisée par son rival.

Maintenant, bien qu’il soit hautement improbable qu’Apple fasse de Samsung le fournisseur unique de sa puce A13 l’année prochaine, l’augmentation de sa capacité de fabrication pourrait s’avérer être un incitatif significatif pour Apple. En ayant plus d’un fabricant, le géant de Cupertino pourrait potentiellement réduire les coûts en garantissant un certain nombre d’expédition si les entreprises acceptent de baisser les prix.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom