Dépendance à l’iPhone : Tony Fadell, « c’est un problème qu’Apple doit résoudre »

 

Même l’ancien ingénieur d’Apple Tony Fadell, surnommé le « père de l’iPod », estime que l’entreprise a la responsabilité de résoudre le problème de la dépendance de l’iPhone.

Fadell considère que les entreprises qui produisent des smartphones, Apple en premier lieu, devraient insérer des indications sur l’emballage des appareils, un peu comme ce que l’on connaît sur les paquets de cigarettes ou les boîtes des aliments :

« En ce qui concerne les aliments « numériques », nous ne savons pas si nous utilisons un « légume », une « protéine » ou du « gras ». Peut-il être « ingéré » par ceux qui sont en surpoids ou en insuffisance pondérale ? À quoi ressemble une vie saine et modérée ? Je pense que les fabricants de smartphones et les développeurs d’applications doivent assumer cette responsabilité, avant que les gouvernements ne réglementent cet aspect. »

Tony ajoute dans le cas d’Apple :

« Je crois que pour maintenir et même développer sa clientèle, Apple peut résoudre ce problème au niveau de la plate-forme, permettant aux utilisateurs de mieux comprendre comment utiliser correctement leurs appareils. Pour ce faire, Apple devrait permettre aux gens de surveiller leur activité numérique en détail et sur tous les appareils. »

Il souhaiterait par exemple que les utilisateurs puissent vérifier combien d’heures ils ont passées sur leurs smartphones, peut-être avec des fonctionnalités qui pourraient limiter leur utilisation excessive. Apple peut également permettre aux utilisateurs de configurer leur appareil avec un mode limitant les notifications dans certaines circonstances et automatiquement.

Selon Bloomberg, Apple travaille déjà sur des fonctions similaires permettant d’aider ces personnes qui passent trop de temps sur leur iPhone. Certaines nouveautés pourraient donc aller dans ce sens, peut-être avec iOS 12.

 
  • 20219 Posts
  • 8136 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *