Fuite mémo : Apple prévient ses employés des risques encourus en cas de fuites

 

Alors qu’Apple cherche par tous les moyens d’éviter les fuites au sujet de ses plans futurs, voilà que Mark Gurman de Bloomberg a réussi à mettre la main sur le mémo qu’Apple a envoyé à ses employés où elle expose les risques ce qu’ils encourent en cas de divulgations d’informations.

Normalement, ce mémo n’aurait jamais dû se retrouver sur la toile, comme quoi ça commence mal. À travers lui, Apple rappelle à ses employés que celui qui lâche des infos sensibles avant l’annonce officielle a tout à perdre dans cette histoire. Non seulement, il se retrouve sans emploie du jour au lendemain, mais Apple porte également plainte contre lui :

« Les leakers ne perdent pas simplement leur emploi chez Apple. Dans certains cas, ils encourent des peines d’emprisonnement et des amendes massives pour intrusion dans un réseau et vol de secrets commerciaux, tous deux classés comme crimes fédéraux. ».

Le géant californien a pris pour exemple le cas d’un employé qui s’est fait prendre le mois dernier après avoir eu quelques échanges indiscrets avec un journaliste, lequel avait en effet partagé des informations sur les plans d’Apple au niveau logiciel peu après la réunion interne. Cet employé a expliqué plus tard aux enquêteurs d’Apple qu’il l’avait fait parce qu’il ne pensait pas être découvert. « Mais les gens à l’origine des fuites, qu’il s’agisse d’employés, d’entrepreneurs ou de fournisseurs d’Apple, se font prendre plus vite qu’ils ne le pensent », ajoute Apple.

« Les investissements d’Apple ont eu un impact énorme sur la capacité de l’entreprise à identifier et à détecter les fuites. Juste avant l’événement spécial de septembre dernier, un employé a divulgué à la presse un lien vers la GM d’iOS 11, croyant à nouveau qu’il ne serait pas pris. L’OS inédit a détaillé le logiciel et le matériel bientôt annoncé comprenant l’iPhone X. Quelques jours après, le leaker a été identifié par une enquête interne. La criminalistique numérique de Global Security a également aidé à attraper plusieurs employés qui fournissaient des informations confidentielles sur de nouveaux produits, notamment l’iPhone X, l’iPad Pro et les AirPods, à un blogueur de 9to5Mac. »

« En 2017, Apple a attrapé 29 fuiteurs. 12 d’entre eux ont été arrêtés. Parmi ceux-ci figuraient des employés d’Apple, des entrepreneurs et certains partenaires de la chaîne d’approvisionnement d’Apple. Non seulement ces personnes perdent leur emploi, mais elles peuvent aussi avoir beaucoup de difficulté à trouver un emploi ailleurs. « Les conséquences criminelles potentielles d’une fuite sont réelles », déclare Tom Moyer de Global Security, « et cela peut devenir une partie de votre identité personnelle et professionnelle pour toujours. »

Apple explique que les gens qui travaillent pour Apple sont souvent ciblés par la presse, les analystes et les blogueurs qui se lient d’amitié avec eux sur les réseaux professionnels et sociaux comme LinkedIn, Twitter et Facebook et commencent à obtenir des informations. « Bien qu’il puisse sembler flatteur d’être approché, il est important de se rappeler que vous n’êtes qu’une simple cible » pour les journalistes. leur objectif est d’avoir accès aux secrets d’Apple en vue de les rendre publics. « Un scoop sur un produit Apple pas encore sorti peut générer un trafic massif pour une publication et être financièrement lucrative pour le bloggueur ou le journaliste qui le diffuse ».

Pour rappel, tout ce que vient d’écrire Apple à ses employés n’aurait jamais dû être mis en ligne ce soir !

 
  • 21912 Posts
  • 8485 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.