L’iPhone contribue à déformer le déficit commercial entre les États-Unis et la Chine

 

L’Organisation mondiale du commerce (OMC) affirme que l’iPhone joue un rôle important dans la distorsion du déficit commercial apparent et débilitant des États-Unis avec la Chine.

D’après les données publiées par l’OMC, le déficit commercial semble être de 375 milliards de dollars, avec seulement l’iPhone 7 qui représenterait environ 4,4% de ce chiffre.

Cependant, Reuters rapporte que, depuis que l’iPhone est assemblé en Chine, on pense que dans le pays coulent beaucoup d’argent d’Apple, alors qu’en réalité beaucoup moins d’argent y est dépensé :

« Pour ne parler que de l’iPhone X, IHS Markit estime que ses composants coûtent un total de 370,25 $. De ce montant, 110 $ vont à Samsung Electronics en Corée du Sud pour la fourniture des écrans. Une autre part de 44,45 $ va au japonais Toshiba et au coréen SK Hynix pour les puces mémoire. Ensuite, il y a des fournisseurs de Taiwan, des États-Unis et d’Europe qui prennent leur part, alors que l’assemblage effectué en Chine ne représente que 3 à 6% du coût de production. »

Cela signifie que, pour chaque iPhone, la majeure partie de la valeur fournie par la Chine est liée au travail plutôt qu’aux composants réels.

L’analyse arrive à un moment où certaines des grandes entreprises américaines demandent à Trump de réduire ses tarifs pour l’importation de composants, mais apparemment les plus grandes contributions à Apple sont liées au travail en Chine. Les tarifs imposés par le gouvernement Trump sur les importations en provenance de Chine ne devraient donc pas contribuer à l’augmentation des prix de l’iPhone.

 
  • 21350 Posts
  • 8354 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.