Hier, la police douanière et financière italienne a saisi deux dépôts à Casoria où étaient stockés et assemblés de faux iPhone X.

En réalité, ces appareils étaient des smartphones Android identiques à l’iPhone X et avec un système d’exploitation modifié pour simuler l’interface graphique d’iOS. Grâce à cette astuce, les criminels ont vendu des appareils comme de vrais iPhone X, mais à des prix bien plus bas par rapport à la valeur réelle.

Les enquêtes de la Guardia di Finanza ont révélé que les appareils étaient expédiés à Naples directement depuis Hong Kong. Pour éviter les contrôles douaniers, seuls les composants individuels sont arrivés d’Asie et ont ensuite été assemblés dans les deux entrepôts de Casoria. La coque externe a ensuite été envoyée séparément, pour éviter tout risque.

Les criminels avaient pensé à tout : ces smartphones Android étaient des répliques parfaites de l’iPhone X, et seuls les utilisateurs les plus attentifs et expérimentés pouvaient remarquer les différences d’un coup d’œil rapide. Même l’emballage était une réplique exacte, et ils étaient même accompagnés de faux documents commerciaux. Les écouteurs EarPods étaient également identiques. Cependant, il y avait dans la boîte une batterie de remplacement, chose qui aurait dû sauter aux yeux des clients – au moins pour ceux qui s’y connaissent en iPhone – puisque aucun iPhone ne dispose d’une seconde batterie.

Tous les appareils vendus étaient accompagné d’une facture. La Guardia di Finanza a constaté que ces recettes de 1 139 euros étaient toutes identiques et indiquaient le nom d’une chaîne électronique bien connue opérant dans toute l’Italie. Ils ont été utilisés pour convaincre les acheteurs sans méfiance de l’authenticité de l’achat.

1 COMMENTAIRE

  1. La 2eme batterie je vois ça plutôt comme un pied de nez! On pourrait imaginer que les escrocs se soit basé sur les déboires d’Apple pour le rajout de la batterie supplémentaire! Enfin bref j’imagine la déception des gens à l’ouverture et la mise en marche!

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom