UBS a partagé quelques perplexités sur les prochains résultats trimestriels d’Apple, qui pourraient enregistrer des baisses significatives par rapport au trimestre passé.

Après les résultats du premier trimestre 2018, UBS estime qu’il y a plusieurs questions en suspens : que va-t-il se passer avec le super cycle ? Comment sera géré le prix du futur iPhone et quel sera le changement de volume ? Y a-t-il un déclin général du marché de l’électronique grand public, ou encore Apple a-t-elle des problèmes avec l’innovation de ses produits ?

Selon UBS, la croissance du chiffre d’affaires d’Apple va dépendre au fil du temps, et plus que jamais, des services et de la catégorie « autres » des produits (Apple Watch, Apple TV, HomePod …). Ce n’est pas une coïncidence, en effet, que Tim Cook et Luca Maestri se soient fortement concentrés sur la croissance des revenus concernant les services Apple.

Pour les analystes, l’imprévisibilité croissante de la croissance des ventes de l’iPhone peut être effrayante pour les investisseurs, étant donné qu’Apple lie désormais la majeure partie de ses revenus à ses smartphones. Pour cette raison, l’entreprise devra se concentrer sur les services et autres produits, de sorte que dans les prochaines années, ils auront une grande part dans les revenus de la firme californienne.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom