L’association européenne des numéros d’urgence (EENA), une organisation représentant les services d’urgence dans plus de 80 pays, affirme que la fonctionnalité AML ajoutée dans iOS 11.3 est une excellente nouvelle qui pourrait sauver plus de 7 500 vies sur les dix prochaines années.

La fonctionnalité AML (Advanced Mobile Location) d’iOS 11.3 vous permet d’envoyer automatiquement l’emplacement actuel d’un utilisateur lors d’un appel aux services d’urgence dans les pays où AML est pris en charge. Cette technologie permet donc aux services d’urgence de localiser automatiquement la position de la personne qui a appelé le 112 (ou le 911 aux États-Unis). Les données sont automatiquement partagées via les puces GPS et Wi-Fi de l’iPhone et peuvent transmettre l’emplacement précis de l’utilisateur. Dans certains cas, il est possible de restreindre la position à une pièce spécifique d’une maison.

Suite à la sortie de la première bêta d’iOS 11.3 qui intègre le support à AML, l’EENA (European Emergency Number Association) a accueilli favorablement cette nouvelle :

« C’est une excellente nouvelle pour la sécurité des gens. Cela signifie que plus de vies seront sauvées et nous ne pouvons pas attendre qu’iOS 11.3 soit disponible pour tout le monde au printemps prochain. Grâce à cette fonction intégrée sur iPhone, nous prévoyons qu’au cours des 10 prochaines années, au moins 7 500 vies seront sauvées. »

Dans le passé, Apple avait refusé d’autoriser AML sur iPhone pour des questions de confidentialité, mais les dernières mises à jour du service garantissent une sécurité maximale dans la protection des données sensibles des utilisateurs. AML n’est activé que lorsqu’un appel d’urgence est initié et transmet uniquement la position aux opérateurs autorisés. Une fois l’emplacement partagé, généralement dans les 30 secondes suivant le début de l’appel d’urgence, AML est automatiquement désactivé.

EENA explique que ceux qui appellent les numéros d’urgence sont souvent trop effrayés ou anxieux et ne peuvent pas fournir une adresse précise et correcte. Cet aspect peut entraîner des retards qui, dans certains cas, peuvent être fatals pour la vie des personnes en danger. Et dans certains cas, les appels d’urgence peuvent être des enfants, incapables de fournir des informations précises sur l’adresse du parent menaçant.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom