Le parquet de Paris ouvre une enquête contre Apple pour tromperie et obsolescence programmée

 

L’affaire de la batterie d’iPhone prend une nouvelle tournure. Suite à la plainte de l’association Halte à l’obsolescence programmée (HOP), le Parquet de Paris a décidé d’ouvrir une enquête contre Apple.

La Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes du Ministère de l’Économie (DGCCRF) est maintenant charge de ce dossier pour enquêter sur les pratiques reprochées à la firme de Cupertino. Après avoir reconnu réduire les performances de l’iPhone dotée d’une batterie vieillissante, Apple a décidé de revoir à la baisse le prix du remplacement de la batterie de certains iPhone de 89€ à 29€, mais cela ne semble pas être suffisant pour stopper l’affaire.

HOP avait déposé sa plainte le 20 décembre dernier en accusant Apple de réduire délibérément les performances et la durée de vie de ses iPhone au fur et à mesure des mises à jour iOS. Le Parquet de Paris a alors ouvert son enquête le 5 janvier afin de déterminer si ces allégations sont réelles.

Rappelons que depuis le 17 août 2015, une loi française interdit aux fabricants de mettre un système d’obsolescence programmée dans ses appareils, notamment pour forcer les clients à acheter un nouveau modèle. Cette pratique est considérée comme une tromperie vis-à-vis des clients, dont le seul but est d’augmenter les ventes.

Si HOP estime qu’Apple a fauté, il appartient maintenant à la DGCCRF de faire la lumière sur cette affaire…

 
  • 20657 Posts
  • 8210 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.