Après une récente controverse, Foxconn affirme avoir interrompu toutes les heures supplémentaires des stagiaires travaillant sur l’assemblage de nouveaux iPhone. Cette pratique violait non seulement les lois chinoises, mais allait à l’encontre du contrat signé avec Apple.

Comme indiqué par la BBC, Foxconn ne permet plus aux stagiaires du secondaire de travailler plus de 40 heures par semaine, comme l’exigent les lois locales. Dans une déclaration, Apple affirme qu’elle s’est engagée à faire respecter les lois sur le lieu de travail : « Nous faisons tout pour les travailleurs de notre chaîne d’approvisionnement pour qu’ils soient traités avec la dignité et le respect qu’ils méritent. Nous savons que nous pouvons faire mieux et nous travaillons pour protéger de plus en plus de travailleurs dans notre chaîne d’approvisionnement. »

Rappelons que, suite à une enquête interne menée par Apple, il y a quelques jours, la présence de jeunes apprentis dans l’usine Foxconn où l’iPhone X a été assemblé a été découverte, faisaient des heures supplémentaires. Apple réitère que ces stagiaires ont travaillé volontairement, ont été payés et ont reçu tous les avantages fournis, bien qu’ils n’aient pas dû être autorisés à travailler autant de temps.

Les règles imposées par Apple (et la Chine) et acceptées par Foxconn stipulent que les stagiaires ne peuvent pas travailler plus de 40 heures par semaine. Pendant les phases avancées d’assemblage de l’iPhone X, certains étudiants ont admis qu’ils travaillaient jusqu’à 11 heures par jour.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom