Google verse des milliards à Apple pour rester le moteur de recherche par défaut sur iOS

 

Si Google est depuis le tout premier iPhone le moteur de recherche par défaut de Safari sur iOS, ce n’est certainement pas sans contrepartie financière versée à Apple.

Pour avoir une place de choix au sein d’iOS, Apple a comme à son habitude une facturation assez lourde. Alors que Google payait 1 milliard de dollars en 2014 pour être le moteur de recherche par défaut, les années et le succès de l’iPhone lui permettent aujourd’hui d’alourdir la facture. D’après le cabinet Bernstein, 50% de ses revenus publicitaires de Google sont générés depuis l’iPhone et l’iPad, bien la part de marché mondiale d’Apple avoisine seulement les 20%, contre 80% pour Android avec le même résultat en terme de revenus publicitaires.

Apple a bien conscience de sa position dominante sur ce point, c’est pourquoi Bernstein croit que la firme californienne va facturer cette année non pas 1 milliard, mais 3 milliards de dollars à Google si elle souhaite rester le moteur de recherche par défaut de Safari sur iOS. Notez au passage que les 3 milliards de dollars représentent tout de même 5% du bénéfice d’exploitation  d’Apple, ce n’est pas rien.

Sacconaghi, l’analyste de Bernstein, explique que Google pourrait arrêter de payer ces frais de licence à Apple, mais elle devra alors s’assurer que son moteur génère autant de revenus sans cet accord, ce qui n’est pas gagné d’avance. Pour l’heure, Apple et Google ont un accord gagnant-gagnant en terme de revenus.

Dans le cas présent, même si Apple augmente le tarif à 3 milliards, cela reste toujours intéressant pour Google. Reste maintenant à savoir si le géant de Cupertino compte pousser le bouchon encore plus loin dans les années à venir au risque de perdre son client… Et là peut-être que Google sera dans l’obligation de revoir la situation…

 
  • 21375 Posts
  • 8358 Comments
Fondateur & Rédacteur
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.