Accueil » Apple » Apple a supprimé l’app Dash à cause de 1000 commentaires frauduleux

Apple a supprimé l’app Dash à cause de 1000 commentaires frauduleux

La semaine dernière, nous apprenions la suppression de l’application Dash conçue par le développeur Kapeli. Apple a également fermé les deux comptes développeurs de ce dernier.

Apple a précisé à The Loop qu’elle avait tenté de trouver une solution avec Kapeli avant d’en arriver là. Elle affirme avoir procédé ainsi pour la simple raison qu’environ 1000 commentaires ont été repérés. Il s’en est suivi une suppression des 25 applications de Kapeli.

apple-a-supprime-lapp-dash-a-cause-de-1000-commentaires-frauduleux

Tom Neumayr, le porteparole d’Apple dans cette affaire, explique que : « Près de 1000 avis frauduleux ont été détectés dans deux comptes et 25 applications pour ce développeur donc nous avons supprimé leurs applications et les comptes de l’App Store. L’avertissement a été donné avant cela et des tentatives ont été faites pour résoudre le problème avec le développeur, mais elles ont échoué. Nous allons mettre fin à des comptes de développeurs pour les notations et les fraudes d’examen, y compris des actions visant à blesser les autres développeurs. Ceci est une responsabilité que nous prenons très au sérieux, au nom de tous nos clients et développeurs. »

Depuis, Kapeli a répondu aux allégations d’Apple dans un nouveau billet de blog, affirmant qu’Apple n’a jamais pris contact avant de supprimer l’application et son compte développeur. Kapeli a même partagé l’audio de l’appel téléphonique avec Apple sur cette question. Vous pouvez l’écouter à cette adresse.

Pour mémoire, Dash était une application populaire dans la communauté des développeurs laquelle fournissait toute une documentation sur les APIs d’Appel en mode hors ligne. Si la version iOS n’est plus disponible sur l’App Store, la version Mac est quant à elle à télécharger depuis le site du développeur après son retrait du Mac App Store.

Reste à savoir si Kapeli prévoit d’ouvrir un nouveau développeur… et surtout si Apple lui autorise à nouveau de mettre en ligne ses apps.

Signaler une erreur en la sélectionnant et appuyez sur Ctrl + Entrée .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :