De nouveaux détails arrivent plusieurs semaines après la tuerie de San Bernardino. On savait que le FBI avait reçu une aide extérieure pour accéder aux données privées de l’iPhone 5c du tireur. Mais le directeur du FBI James Comey a déclaré ce jeudi que l’agence a dû payer pour avoir ce hack. Selon Reuters, le FBI a versé plus de 1,3 million de dollars. Si la somme peut paraître disproportionnée, Comey estime que cela en valait la peine, malgré que ce hack n’ait pas permis de débloquer des iPhone plus récents impliqués dans d’autres enquêtes.

san-bernardino-fbi-a-verse-plus-de-13-million-de-dollars-acceder-a-liphone-5c

Néanmoins, le FBI explique que cet outil pourrait s’avérer utile sur des iPhone plus anciens où la sécurité est bien moins poussée. Cette dépense du FBI fait suite au refus d’Apple. En effet, le FBI demandait à la firme de Cupertino de créer une porte dérobée dans iOS afin de recueillir les données de l’iPhone 5c. Le FBI a ensuite abandonné les poursuites en justice contre Apple, justement après avoir obtenu un outil/hack pour 1,3 million de dollars auprès d’un tiers.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom