Le FBI a récemment fait savoir que l’aide d’Apple n’était plus nécessaire dans le cadre de l’affaire de l’iPhone 5c ayant appartenu au tireur de San Bernardino. L’agence disait avoir trouvé une aide ailleurs sans pourtant donné de nom. Aujourd’hui, on apprend que ce serait Cellebrite, une entreprise israélienne, qui porterait assistance au FBI, comme le rapporte Ynetnews. Le plus surprenant dans cette histoire est que Cellebrite fournit un logiciel à Apple qui permet de transférer les données d’un smartphone Android vers un iPhone, une pratique courante en Apple Store.

cellebrite-fbi-passerait-cette-entreprise-israelienne-acceder-a-liphone-5c

Cellebrite est également à l’origine d’autres outils capables d’entrer dans plus de 15 000 téléphones et tablettes. C’est notamment le cas de la solution UFED « Universal Forensic Extraction Device » qui permet de récupérer et sauvegarder des données, ainsi que les diagnostics d’exécution, en plus de cartographier les connexions entre le propriétaire du téléphone et les gens qu’il a contacté en utilisant les informations extraites. Cette solution est d’ailleurs utilisée par Interpol. Il est donc fort probable que le FBI soit passée par cette société fondée en 1999 par Yossi Carmil et Ron Serber dans la banlieue de Tel-Aviv.

Reste maintenant à savoir si le FBI confirmera cette dernière information, et donnera plus de détails quant à la méthode utilisée par Cellebrite.

6 Commentaires

  1. Oui on a ses tablettes la en magasins pour les transferts de donnees de nos clients de cette marque mais sans code c’est compliqué j’y crois pas trop a ce qu’ils y arrivent :/

    • Là, il n’est pas forcément question de cette tablette (de l’image) mais d’une autre solution qui encore aujourd’hui reste inconnue. Tu travailles dans quel secteur ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom