Depuis les années 2000, Orange exerçait un concurrence déloyale visant à retenir ses abonnés d’entreprises, et l’Autorité de la Concurrence qui était sur son dos depuis plusieurs années est finalement arrivé à un verdict préjudiciable envers l’opérateur historique. Orange devra s’acquitter d’une amende de 350 millions d’euros, une décision sur laquelle il n’est pas question de revenir. En effet, Orange prévoit de payer la somme demandée soit 3,5% de son chiffre d’affaires de son dernier trimestre fiscal qui s’élève à 10,2 milliards d’euros, et de ne tenter aucune action en retour.

350-millions-deuros-damende-pour-orange

Orange pratiquait en particulier des « méthodes de fidélisation abusives pour ses contrats mobiles […] Jusqu’au début de l’année 2010, la clientèle non résidentielle ne pouvait utiliser les points acquis que dans le cadre d’un réengagement d’abonnement de 12 ou 24 mois auprès d’Orange ».

Bien que rappelé plusieurs à l’ordre, Orange poursuivait ses actions qui lui valent aujourd’hui d’en payer le prix fort. Désormais, Bouygues Telecom et SFR peuvent faire valoir leurs droits devant un tribunal et réclamer des dommages et intérêts liées à cette affaire.

Vous pouvez consulter le rapport de l’Autorité de la Concurrence dans son intégralité en vous rendant à cette adresse.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Saisissez votre commentaire
Entrez votre nom