Jony Ive pense que les films sur Steve Jobs sont loin de la réalité

 

Une nouvelle fois, Jony Ive a participé au forum New Establishment de Vanity Fair, et comme l’année dernière il a reparlé de la disparition de Steve Jobs. 4 ans après, Steve Jobs est encore au cœur de certains débats et notamment pour mettre les points sur les “i” à propos des films “biopic” sur le co-fondateur d’Apple qui le dépeignent de la mauvaise manière.

jony-ive-pense-que-les-films-sur-steve-jobs-sont-loin-de-la-realite

Jony Ive qui dit n’avoir jamais vu un film sur Steve Jobs, explique s’être entretenu avec des amis (de Steve) qui eux l’avaient vu. Ils sont visiblement d’accord pour dire que le portait de Steve dans ces films est loin de la vérité, ou au moins la réalité est déformée. Il a même peur de ces films qui ont la facilité de détourner le portait d’une personne en se basant sur des faits lesquels ne sont pas perçus de la même façon par les proches. Jony s’étonne même que les sorties en salle de ces films sont proches de la date anniversaire du décès de Steve Jobs.

Pour lui, Steve Jobs était une personne heureuse et simple – loin de ce qu’on peut voir dans les films où il est portraitisé comme un être arrogant et colérique.

Difficile de savoir si tout est vrai, seuls les proches de iPapy peuvent avoir cette intime conviction qu’il était un être sympathique comme nous l’avons connu sur la scène des keynote. Pour rappel, le biopic de Steve Jobs sera en salle le 9 octobre aux États-Unis et le 6 janvier en France – on pourra mieux se faire une idée du scénario une fois que nous l’aurons vu.

 
  • 19151 Posts
  • 7889 Comments

Fondateur & Rédacteur

Commentaire(2)

    pierresupra
    8 octobre 2015 - 9 h 15 min

    Surtout le premier enfin en tout cas je l’espère, car si c’est vrai que c’était un fumeur de cannabis et qu’il traité les femmes de cette façon ça me dégoûterait

      Rémi
      8 octobre 2015 - 10 h 07 min

      Les films restent des films, et il faut bien les vendre. C’est comme le film The Social Network qui se base sur certains faits réels mais reste de la fiction dans la manière dont ils sont abordés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *