Projet Ara : Un module multi-Sim capable d’embarquer 9 cartes SIM

 

La société russe Intersoft Eurasia qui développe le module multi-SIM pour le Projet Ara révèle quelques détails intéressants sur ce dernier destiné à intégrer le mobile de Google fait de plusieurs blocks interchangeables et évolutifs.

Comme l’indique, Vladimir Elin, PDG de Intersoft Eurasia, ce module multi-Sim a été pensé différemment. Aujourd’hui, il n’est pas rare de voir des smartphones avec plusieurs lecteurs SIM mais bien souvent les numéros de téléphones ne sont pas actifs en même temps. Par ailleurs, les lecteurs proposent en général qu’une seule taille de SIM.

projet-ara-un-module-multi-sim-capable-dembarquer-9-cartes-sim

Pour parer à ça, Intersoft Eurasie a conçu un module breveté et appelé « Multi Dynamic SIM » intelligent capable de stocker jusqu’à 9 cartes SIM qui peuvent fonctionner simultanément : « Il ressemble à une carte de crédit ordinaire de longueur et de largeur similaires, mais légèrement plus épaisse (2,5 à 3 mm) ». L’autre particularité de ce module est qu’il prend en charge les différentes tailles de cartes SIM à savoir le standard, la mini, la micro et la nano. Par conséquent, le dispositif permet à un seul téléphone intelligent d’utiliser jusqu’à neuf numéros.

projet-ara-un-module-multi-sim-capable-dembarquer-9-cartes-sim_2

« L’utilisateur est en mesure de basculer entre les cartes SIM via un logiciel spécial installé sur le téléphone. Le logiciel peut être configuré en aucune façon. Par exemple, il peut sélectionner le canal de communication le moins cher de la plus haute qualité automatiquement, compte tenu du prix du trafic soumis à rabais saisonniers ou jour/nuit, les programmes partenaires des opérateurs, etc. »

Ce module embarque une puce appelée UPRA (Unified Personal Resource Authorizer), qui est capable de stocker et d’utiliser les données de différents opérateurs mobiles (jusqu’à 512 numéros de téléphone). Il peut garder une variété de profils utilisateurs, y compris sur les touches, un numéro de téléphone, et des clés d’accès au service. Il permet également le stockage sécurisé de réseau Wi-Fi et les touches de téléphonie IP, ainsi que les touches d’accès aux bâtiments ou terrains de stationnement. En outre, il garantit la sécurité, ce qui est plus important pour les clients. Cette puce peut recevoir et transmettre des données sans fil et est également connu comme «multi-functional mobile communication subscriber identification unit ».

Une fois que l’utilisateur s’abonne à un plan tarifaire, il a besoin de télécharger des données de l’opérateur dans le module multi-SIM. Si l’utilisateur achète un autre plan tarifaire d’un autre opérateur, il l’ajoute simplement au même module et ainsi de suite. Donc, ce module contient toutes les informations de tous les opérateurs de téléphonie mobile où est abonné le client. Il n’y aura pas de dépendance sur les cartes SIM comme nous le voyons aujourd’hui. La technologie semble futuriste mais à coup sûr elle aura une énorme demande. Les technologies prometteuses sont rapidement mises en œuvre par les entreprises tech.

Tout ça est très prometteur, et le projet Ara est réellement un appareil qui nous fascine. On en parle depuis un moment sur iPhonote, ici, ici, ici et . Ce genre de technologie a de l’avenir. Nous avons hâte d’avoir l’appareil entre nos mains et faire quelques tests internes.

[via]

 
  • 19099 Posts
  • 7879 Comments

Fondateur & Rédacteur

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *