Test de Woah Dave!, Dave remet le style arcade au goût du jour sur iOS !

 

Nous vous parlions, début Juin, des grands changements qui concernaient le studio Choice Provisions (anciennement appelé Gaijin Games), auteur de la désormais célèbre saga “Bit.Trip“. Parmi cette actualité se trouvait l’annonce de deux jeux pour l’été 2014: Destructamundo et Woah Dave ! Ils ont, hélas, été quelque peu retardés, mais l’attente est finie car leur arrivée sur iOS est imminente. Le premier à paraitre est Waoh Dave!, un jeu bien rétro qui sera disponible dès demain (Jeudi 30 Octobre 2014) sur l’App Store. Nous avons pu, grâce au studio, poser nos mains sur le jeu quelques jours avant sa sortie publique dans le but de vous proposer un test le plus tôt possible pour que vous possédiez un premier avis sur le jeu dès qu’il paraitra.

Alors, dans quelles aventures Dave nous a t’il embarqué ?

L’histoire

Le scénario, digne des plus grands opus d'”Alien”, nous met dans la peau de Dave, un petit bonhomme tout à fait normal mais qui se doit de sauver sa ville, envahie par des êtres venus du fin fond de la galaxie. Pour se faire, il doit éliminer les extra-terrestres qui envahissent la plateforme (chose qui ne s’annonce pas comme étant facile puisque tous les éléments présents dans le jeu (même ses propres armes) essaient de le tuer). Heureusement pour lui, sauver la ville est rentable et chaque ennemis qu’il détruira lui rapportera quelques centimes. Comme dans tout jeu d’arcade, il n’y a aucun speech et nous sommes directement lancé dans le vif du sujet. L’anglais présent dans le soft est donc loin d’être un handicape.

test-de-woah-dave-dave-remet-le-style-arcade-au-gout-du-jour-sur-ios

Le gameplay

Le gameplay du jeu est tout ce qu’il y a de plus basique. On contrôle Dave avec quatre boutons (les manettes MFi sont compatibles): deux flèches pour aller à gauche ou à droite, un bouton pour sauter et un bouton pour lancer les objets (qui sont automatiquement ramassés par Dave). Le jeu se déroule ensuite de la manière suivante: des oeufs tombent du ciel et arrivent sur le terrain, lorsqu’ils éclosent, un petit alien en sort et marche tout droit jusqu’à atteindre la lave où il se transforme en alien plus rapide. Ce nouvel extra-terrestre effectuera le même rituel et se transformera en alien sauteur qui se transformera lui-même en oeil au contact de la lave. Il existe plusieurs moyens pour détruire ces oeufs et extra-terrestres: utiliser des bombes en les lançant sur les ennemis ou en les laissant exploser à coté d’eux (les bombes peuvent aussi nous éliminer si elles explosent près de nous ou dans nos mains), se servir du bloc “Woah” pour nettoyer toutes les plateformes des ennemis et des bombes qui les encombraient, ou encore, lancer des oeufs d’alien sur leurs confrères qui auront éclos. Le jeu se corse au fur et à mesure que l’on résiste (même si nos trois vies sont rapidement utilisées): la plateforme du bas se réduit petit à petit jusqu’à disparaitre totalement et laisser monter le niveau de la lave, les oeuf arrivent de plus en plus rapidement, et au bout d’un certain temps, des soucoupes volantes font leur apparition; celles-ci détruisent nos plateformes et nécessitent d’être touchées deux fois pour se détruire. Pour ce qui en est du système de score (toujours très important pour un jeu arcade), tout est très facile à appréhender. Le score est symboliser par le nombre de centimes ramassés, on obtient un centime en tuant un oeuf et un peu plus en tuant les ennemis plus puissants. Le meilleur score est affiché en haut à droite, ainsi que les trois lettres voulues par le titulaire de ce score. Le mode “Bonkers!”, qui est débloqué lorsque l’on a atteint le score de 1,50$, est synonyme d’un mode difficile: les soucoupes y apparaissent dès le début et le niveau de la lave est supérieur lors du commencement. Pour réussir dans ce jeu, de la rapidité, un bon timing et une logique correcte sont fortement conseillées (ces qualités s’acquiert tout de même au fil des parties). Une stratégie pouvant être adoptée consiste à placer tous les oeufs dans un des coins, en les détruisant au fur et a mesure. Son seul inconvénient est le fait que le score ne monte pas très vite lorsque l’on la met en place.

test-de-woah-dave-dave-remet-le-style-arcade-au-gout-du-jour-sur-ios_2

Les décors

L’ensemble visuel du titre est, dans sa globalité, très réussi. Petit plus pour l’écran de démarrage et l’écran d’accueil du jeu qui réveilleront forcément la nostalgie des anciens joueurs. Bémol tout de même pour la seule map proposée, même s’il elle possède un arrière-plan évolutif.

test-de-woah-dave-dave-remet-le-style-arcade-au-gout-du-jour-sur-ios_4

test-de-woah-dave-dave-remet-le-style-arcade-au-gout-du-jour-sur-ios_3

L’ambiance sonore

Le musique ressemble fortement aux bonnes vielles musiques que l’on pouvait entendre sur les bornes à l’époque des salles d’arcades. Mieux que des mots, un EP les regroupant est d’ores et déjà disponible sur iTunes:

Woah Dave! (Original Soundtrack) – EP , n’hésitez pas à écouter les extraits disponibles pour vous faire une idée de l’ambiance sonore qui vous attend.

Le rapport qualité/prix

Pour 1,79€, ce jeu, qui a été développé par l’équipe de MiniVisions (une “sous-partie” de Choice Provision) a très bien été réalisé, il nous renvoie au passé en nous apportant toutes les sensations que l’on pouvait ressentir en jouant à un jeu d’arcade (stress, challenge,…), et en ajoutant une touche d’humour sur nos appareils tactiles. Deux difficultés ainsi que toute une panoplie de succès nous sont proposés, mais l’élément qui déterminera réellement la durée de vie du jeu sera l’importance qu’occupe votre esprit de compétition qui vous forcera sans arrêt à chercher l’obtention d’un meilleur score. On notera tout de même l’absence d’un mode “2 joueurs” présent sur les consoles de Sony, mais qui est contre-balancé par le prix réduit de la version iOS.

> Télécharger Waoh Dave! : 1,79€

test-de-woah-dave-dave-remet-le-style-arcade-au-gout-du-jour-sur-ios_5

 
  • 136 Posts
  • 0 Comments

Jeune parisien, fan de rap, music, de bons films, de jailbreak, de jeux indépendants et bien évidement de journalisme…et un peu de sport à mes heures perdues.

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *