GT Advanced : Le juge Henry Boroff estime que tous les documents ne doivent pas être sous scellés

 

L’affaire GT Advanced Technologie continue de faire parler d’elle. Suite à sa demande de protection de la faillite du chapitre 11, Apple avait demandé à ce que les documents du contrat entre les deux firmes soient mis sous scellés.

Alors qu’une audience s’est tenue hier à Springfield (Massachusetts), le juge Henry Boroff en charge de l’affaire a estimé que la demande d’Apple n’était pas spécialement fondée d’autant qu’il pense que les documents ne représentent pas une mise en danger des secrets d’Apple. Il a d’ailleurs fait savoir que les documents constituaient une pile de 30 centimètres et ces derniers ne peuvent pas tous être mis sous scellés. Apple voudrait surtout garder secret sa façon de procéder en cas de fuites et des pénalités encourues s’il s’avère que la faute vient de son fournisseur, parmi d’autres exigences.

gt-advanced-le-juge-henry-boroff-estime-que-tous-les-documents-ne-doivent-pas-etre-sous-scelles

GT Advanced avait fait également une demande pour réduire son activité le temps de remonter la pente mais il semblerait qu’elle ait déjà fait parvenir une note à ses 890 employés concernant la mise en place d’un plan de licenciement. Le juge a précisé qu’une audience aura lieu la semaine prochaine à ce sujet. On se demande maintenant comment Apple accuse le coup et surtout comment compte t-elle parer à son besoin en saphir… [via Reuters]

 
Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *