Test de Little Big Adventure, le jeu d’aventure à la française

 
Lorsqu’on évoque le type de jeu “Action-Aventure”, trois noms peuvent être cités: The Legend of Zelda, étant la série la plus emblématique du genre, OceanHorn, représentant le genre sur mobiles et Little Big Adventure, le jeu français du studio Adeline Software International qui a connu un franc succès (de même que sa suite).

C’est avec une certaine joie que nous avions accueilli l’apparition d’une adaptation de ce dernier au format tactile le 3 Mars 2014. Il est aujourd’hui l’heure de prendre un peu de recul, de laisser une partie de la nostalgie de côté et de tester cette nouvelle adaptation pour savoir ce qu’elle vaut réellement.

Par ailleurs, le tactile nuit-il à l’expérience de jeu ?

Histoire

Cela faisait bien longtemps que nous n’avions pas testé un jeu possédant une histoire conséquente, intéressante et digne de ce nom. C’est donc avec plaisir que l’on retrouve, juste après avoir lancé une partie, un écran affichant plusieurs page de textes scénaristiques (suffisamment pour nous donner envie de jouer, mais pas assez pour nous ennuyer) narrées en français. On apprend bien vite que l’on va diriger Twinsen, un jeune quetch (l’une des quatre races habitant la planète Twinsun (avec les lapichons, grobos et bouboules)) qui a été choisi par la déesse Sendell (à l’aide des traditionnels rêves prémonitoires) pour sauver le monde mis en péril par les actions du Docteur FunFrock, un tyran qui possède des installations lui permettant de cloner ses sbires et de les téléporter n’importe où. Il utilise ses deux pouvoirs pour exercer une forte répression sur son peuple et est même allé jusqu’à faire évacuer la moitié de la planète pour mener à bien ses recherches. Afin d’accomplir notre mission et de libérer notre fiancée (qui a entre-temps été arrêtée), il va falloir visiter le monde entier en partant à la recherche des quatre éléments de la prophétie de Sendell. Sur notre chemin nous rencontrerons de nombreux personnages hauts en couleurs qui nous serviront d’alliés et de guides. L’histoire et les menus sont totalement traduis dans la langue de Molière (studio français oblige), ce qui rend le tout très facile à comprendre, sans trop d’informations ou de détails superflus.

test-de-little-big-adventure-le-jeu-d-aventure-a-la-francaise_2

Gameplay

Voila le gros “hic” du jeu: la maniabilité peu précise attribuée au portage sur surface tactile. Elle est pourtant bien adaptée à d’autres type de jeu sur mobile, mais avec un jeu d’action-aventure, ça ne colle pas. Pour bouger le personnage, il faut taper ou double taper à l’endroit où l’on veut qu’il aille (pour courir ou non) ou rester appuyé pour qu’il marche dans la direction vers laquelle on appuie. Pour marcher sans se faire repérer, il faut appuyer sur le bouton correspondant en haut de l’écran, pour sauter il faut slider à partir de notre personnage vers la direction souhaitée et pour attaquer on peut double taper le personnage à combattre ou effectuer le même glissement que celui du saut, mais plus élargi. Comme dit plus haut, le tout n’est pas très réussi, le système qui permet le choix du chemin le plus court, récemment intégré, ne marche pas très bien et il arrive très souvent que l’on effectue une action, tel que lancer une boule de magie ou se déplacer, sans le vouloir. Le jeu est compatible avec les manettes de jeux MFi, nous n’avons pas pu tester la maniabilité qu’elles proposent, mais ce doit être bien plus pratique. Sinon, au niveau du gameplay en lui même, c’est très basique, il faut parler aux habitants pour savoir où se rendre, combattre les clones qui se mettront en travers de notre chemin (il y a quatre niveaux de magie, chaque niveau permet de tuer les clones d’une certaine puissance) et utiliser certains objets de l’inventaire, la “Trompe de Gawley” par exemple, pour interagir avec les décors.

test-de-little-big-adventure-le-jeu-d-aventure-a-la-francaise

Les décors

Notre aventure nous pousse à explorer tous les recoins de la planète. Les décors sont très nombreux et différent, avec des iles, un désert, des montagnes, des bâtiments modernes, des villes, un chantier, … Le style graphique de 1994 a très bien vieilli et dessine toujours avec autant de beauté l’univers mêlant réel et fictif du soft.

test-de-little-big-adventure-le-jeu-d-aventure-a-la-francaise_3

La bande sonore

Les musiques du jeu sont vraiment excellentes, il n’y a pas vraiment d’adjectif pour les décrire mais on sent qu’elles ont été faites avec grande attention et pas uniquement pour comblé du vide. Les voix du jeu sont plutôt correctes lorsque l’on voit à quelle époque a été développé le soft. Elles paraissent toutefois légèrement enfantines et anciennes, mais font partie du folklore du jeu donc ne les mettez surtout pas en anglais.

Le rapport qualité/prix

Le jeu coûte 4,49€, c’est un prix tout à fair raisonnable pour l’expérience qu’il nous propose. On peut dire que le studio DotEmu a encore eu une bonne idée en nous proposant un jeu de qualité qui ravivera les nostalgiques et ferra découvrir le passé du jeu vidéo aux plus jeunes, il n’y a plus qu’à croiser les doigts pour voir le second opus suivre le même chemin, en espérant qu’ils retravaillent les contrôles. Le jeu est terminable en 10 heure et ne se montre pas difficile (sans tomber dans la facilité), seule la jouabilité viendra entraver l’aventure, notamment dans le temple de Bù. Les quelques succès et boites de trèfle à collectionner allongeront de quelques heures la durée de vie du titre.

test-de-little-big-adventure-le-jeu-d-aventure-a-la-francaise

 
  • 136 Posts
  • 0 Comments

Jeune parisien, fan de rap, music, de bons films, de jailbreak, de jeux indépendants et bien évidement de journalisme…et un peu de sport à mes heures perdues.

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *