Test de Third Eye Crime, un jeu d’infiltration où l’on doit se faire repérer

 
Third Eye Crime: Act 1 se présente comme un jeu d’infiltration vu de haut mis en scène dans la période noire des années 40.

C’est le premier jeu développé par le studio MoonShot, qui réuni une équipe de trois personnes pleines de talent ayant travaillées sur d’autre jeux, comme la très célèbre licence Halo par exemple, l’éditeur qui a publié le jeu se nomme quant à lui Gameblyr. Le premier acte est sorti sur iPhone, iPod Touch et iPad le jeudi 24 Avril 2014 pour le prix de 2,69€.  

iphonote.com_ 2014-06-10 à 19.15.14

Histoire

Dans Third Eye Crime, nous incarnons un voleur d’oeuvres d’art nommé Rothko qui a une petite particularité, il peut lire les pensées des gens. Ce talent lui est bien utile dans son métier, afin d’esquiver les gardes et d’évaluer la valeur de certains tableaux. Un jour, il va voir une mystérieuse jeune femme entrer dans son bureau afin de lui proposer une soit-disante mission – récupérer un tableau que son mari a emporté afin de payer ses dettes. Mais très vite, les ennuis vont commencer pour notre cher voleur (qui ne pouvait d’ailleurs pas exercer son don sur la jeune inconnue), qui va se retrouver confronté à un milieu qui le dépasse, de loin.

iphonote.com_ 2014-06-10 à 19.15.27

Gameplay

La manière de contrôler notre héros est très astucieuse et nous permet deux choix de gameplay différents. On doit en effet déplacer Rothko à l’aide d’un trait bleu que l’on trace sur tout le niveau, quand aux objets spéciaux utilisables, ils sont accessibles simplement en tapant sur l’icône correspondante à droite de l’écran. Ces contrôles ingénieux nous permettent donc de tracer le chemin à emprunter à l’avance (sachant que l’on peut le modifier à tout moment et qu’il y a un bouton pour accélérer le déplacement) ou bien de tracer un tout petit trait qui nous permet de déplacer Rothko comme bon nous semble (“en direct”). La seule chose dérangeante dans le gameplay, c’est le fait que l’on soit, dans certains niveaux, obligés de passer dans le champ de vision des gardes, ce qui relève plus d’un jeu d’évasion que d’infiltration. Il y a un bon nombre d’éléments de gameplay qui viennent s’ajouter petit à petit, tel que des ennemis plus rapides, avec des armes, des gadgets à récupérer,… La manière dont le chemin des gardes est représenté (un chemin rouge, plus il est rouge, plus le garde a l’intention de se rendre à cet endroit) est très réussite.

Décors

Les décors sont très simples, et collent parfaitement à la période noire des années 40 (notamment le design des personnages , costumes, chapeaux, armes). Les bandes dessinées qui permettent de raconter l’histoire ( en anglais, mais faciles à comprendre) sont encore une fois réussites. L’animation des personnages quand ils marchent est quant à elle, plutôt étrange, elle ne plaira pas à tout le monde.

iphonote.com_ 2014-06-10 à 19.15.39

Ambiance sonore

Qui dit années 40 dit forcément jazz, et tant mieux, car le jeu contient une excellente bande sonore très jazzy et composée de piano, trompette, et autres instruments d’orchestre de jazz. Les effets sonores lorsque l’on commence un niveau nous mettent tout de suite dans l’ambiance infiltration du titre. Le rythme de la musique s’accélère lorsque nous sommes repérés, et les bruitages des gardes lorsqu’ils nous ont vu sont tout à fait correct.

Rapport qualité/prix

Après avoir acheté l’acte 1 pour le prix de 2,69€ sur l’app store, l’acte 2 et l’acte 3 vous seront présentés sous la forme d’achats intégrés , pour le prix de 0.89€ chacun. Chaque acte comporte 40 niveaux et quelques brides de bande dessinées qui forment l’histoire, c’est donc un prix tout à fait raisonnable, mais dérangeant du fait que pour connaitre la suite du scénario, il faille impérativement les acheter. Tous les niveaux sont finissables assez facilement, mais ce n’est pas le cas des trois défis rattachés à chacun d’eux, qui vous obligeront à récupérer tous les diamants, finir le niveau dans un temps imparti, ou bien même finir le niveau sans vous faire voir,… Tous ces défis corseront le jeu et rajouteront quelques heures en plus à la durée de vie initiale de chaque chapitre, qui est d’environ 5 heures. Il y a un deuxième type d’achat intégré présent, ce sont les pouvoirs à acheter, mais comme expliqué au début du jeu, on peu très bien finir tous les niveaux sans en utilisé un, ils sont donc pas du tout contraignants.

iphonote.com_test-de-third-eye-crime-un-jeu-dinfiltration-ou-lon-doit-se-faire-reperer-4

Suivez-nous depuis notre application et sur Twitter : @iPhonote – Facebook : BlogiPhonote

 
  • 136 Posts
  • 0 Comments

Jeune parisien, fan de rap, music, de bons films, de jailbreak, de jeux indépendants et bien évidement de journalisme…et un peu de sport à mes heures perdues.

Aucun commentaire pour l’instant! Vous êtes le premier à commenter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *